Publicité

La Lettre du musicien n°553 - Janvier 2022 : Les Transports

Le lundi 10 janvier 2022 à 08h00
La Lettre du musicien n°553 - Janvier 2022 : Les Transports
La Lettre du musicien n°553 - Janvier 2022 : Les Transports

Chaque mois, La Lettre informe les professionnels de la musique et décrypte l’actualité du secteur musical. Au programme du mois de janvier 2022 : la question du déplacement des instruments et des musiciens, et les transports en tant que lieu où travaillent des artistes !

Janvier 2022 : Les Transports

La situation est pour le moins paradoxale. D’un côté, les musiciens sont plus que jamais incités à se déplacer en train pour éviter la voiture et surtout l’avion. Et pour cause : selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les émissions de CO2 d’un voyage aérien sont 45 fois supérieures à celle d’un déplacement en TGV. 

Mais d’un autre côté, les musiciens jouant des instruments de grande taille reçoivent des amendes lorsqu’ils voyagent à bord d’un train avec leurs contrebasses, leurs harpes… À tel point que les représentants syndicaux sont montés au créneau. La bataille est devenue politique, entre le ministère de la Culture et celui des Transports. Car si les grands orchestres peuvent se permettre d’organiser eux-mêmes la logistique des instruments, ce n’est pas le cas de nombre d’intermittents du spectacle ou d’enseignants qui doivent donc faire avec le bon vouloir, ou pas, des contrôleurs de train… Pas forcément incitatif pour améliorer le bilan carbone du secteur culturel.

Publicité

Au fil des pages de ce numéro, il est question du déplacement des instruments et des musiciens, mais pas seulement : les transports sont aussi le lieu où travaillent des artistes. Flore Caron est allée à la rencontre de celles et ceux qui se produisent dans le métro parisien : quel est leur parcours ? Comment organisent-ils leur travail ? Une réalité encore trop mal connue.

Les transports sont par essence le lieu de rencontre des populations. Dans sa quête artistique, le pianiste  Piotr Anderszewski  est lui allé jusqu’à travailler son piano dans un wagon de train, objet d’un remarquable film de Bruno Monsaingeon, que l’on retrouve en images dans notre portfolio.

On le voit : pour les musiciens, les transports sont à la fois la meilleure et la pire des choses. Alors que l’écologie va, on l’espère, se retrouver au cœur des débats de la campagne présidentielle, il est désormais temps de repenser l’organisation des concerts et des tournées. La culture et les loisirs sont la troisième cause de mobilité des Français. À la culture d’être aux avant-postes pour imaginer d’autres modes de déplacement.

Mais depuis décembre, une ligne de train de nuit permet à nouveau de relier Paris à Vienne. En attendant l’année prochaine une desserte nocturne entre Paris et Berlin. La meilleure connexion possible pour rejoindre ces capitales de la musique ; en espérant que les instruments y soient bien accueillis !

Sommaire

  • Les Transports : Les grands instruments à bord des trains - Les professeurs de conservatoire sur les routes - Les musiciens du métro parisien - Le vol d'instrument dans les transports 
  • Reportage : En Thaïlande, les musiciens face au Roi
  • Orchestre : La fusion, vraiment une piste d'avenir ? 
  • Politique : le bilan culturel du quinquennat d'Emmanuel Macron 
  • Juridique : Les enseignants de conservatoire obligés de travailler pendant les congés ? 

Plus d'informations sur La Lettre du musicien.

À retrouver sur France Musique

Tous les lundis à 7h50 dans Musique Matin
La chronique d'Antoine Pecqueur

Pour aller plus loin

À réécouter : Sermonnés et verbalisés quand ils prennent le train : le ras-le-bol des contrebassistes

À réécouter : Musique et écologie: un nouvel écosystème à inventer

À réécouter : La culture s'empare (enfin) de la question écologique