Publicité

Le Roi Arthus à l'Opéra de Paris​

Du 16 mai au 14 juin 2015

Du samedi 16 mai 2015 au dimanche 14 juin 2015, découvrez l’opéra Le Roi Arthus à l’Opéra de Paris (Bastille). Chausson donne aux amours funestes de Lancelot et de Genièvre les couleurs rêvées d’un Moyen Âge hérité du romantisme.

Diffusion de l’opéra sera sur France Musique
Le 6 juin à 19h dans l’émission Samedi soir à l’opéra de Judith Chaine

Publicité

DISTRIBUTION
Philippe Jordan, Direction musicale
Graham Vick, *Mise en scène *
Paul Brown, Décors et costumes
Adam Silverman, Lumières
José Luis Basso, Chef des Chœurs
Sophie Koch, *Genièvre *
Thomas Hampson, Arthus
Roberto Alagna, Lancelot
Zoran Todorovitch, Lancelot *(8, 11, 14 juin) *
Alexandre Duhamel, Mordred
Stanislas de Barbeyrac, Lyonnel
François Lis, Allan
Peter Sidhom, Merlin
Cyrille Dubois, Un Laboureur
Tiago Matos, Un Chevalier
Ugo Rabec, Un Écuyer

Le Roi Arthus à l’Opéra de Paris ! Le rare chef-d’œuvre de Chausson lui était destiné et il y arrive (bien) plus d’un siècle après sa composition et sa création posthume, en 1903 au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles.
Élève de Massenet et disciple de Franck, Chausson travailla sans relâche à son unique opéra pendant sept ans, de 1888 à 1894. Comme tous les compositeurs de sa génération, Wagner était pour lui une passion et une terreur. « Il faut nous déwagnériser », ne cessait-il de se répéter, tout en composant un drame typiquement post-wagnérien, mais où souffle son âme si individuelle, celle du musicien mélancolique et luxuriant du Poème de l’amour et de la mer.
Chausson était conscient de ce paradoxe : « Il y a surtout cet affreux Wagner qui me bouche toutes les voies. Je me fais l’effet d’une fourmi qui rencontre une grosse pierre glissante sur son chemin. Il faut faire mille détours avant de trouver un passage. J’en suis là. Je cherche. J’ai même de la patience et quelque peu d’espérance. »
Chausson a trouvé et il donne aux amours funestes de Lancelot et de Genièvre, au désespoir et à la grandeur d’Arthus les couleurs rêvées d’un Moyen Âge hérité du romantisme et revu par le symbolisme. Aux côtés de Sophie Koch et Roberto Alagna, Thomas Hampson revient à l’Opéra de Paris pour interpréter le majestueux roi Arthus et Philippe Jordan dirige cette fresque grandiose pour son entrée au répertoire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

DATE (réservations) :
Sam 16 mai – 19h30
Mar 19 mai – 19h30
Ven 22 mai – 19h30
Lun 25 mai – 19h30
Jeu 28 mai – 19h30
Mar 2 juin – 19h30
Ven 5 juin – 19h30
Lun 8 juin – 19h30
Jeu 11 juin – 19h30
Dim 14 juin – 19h30

______________________________________________________________________Plus d’infos

opera de paris
opera de paris

** Sur le même thème **