Publicité

Réécoutez la journée spéciale Jonas Kaufmann

Le vendredi 28 août 2015 à 00h00
Portrait Jonas Kaufmann
Portrait Jonas Kaufmann

Jonas Kaufmann s'invite sur France Musique le temps d'une journée le vendredi 11 septembre.

Jonas Kaufmann a 46 ans, et l’art du ténor allemand - le style, son timbre, la subtilité de l’interprète et sa présence magnétique sur scène - est aujourd’hui à son sommet.

Au moment où paraît son nouvel album, consacré à des airs d’opéras de Puccini (Nessun dorma, Sony Classical), France Musique offre à ses auditeurs une journée spéciale Jonas Kaufmann, avec notamment une interview exclusive, au cours de laquelle le ténor revient sur son amour pour cette musique, les couleurs et les nuances particulières qu’il y apporte.

Publicité

Il évoque aussi son enfance, la découverte de la musique et de l’opéra, en famille, à Munich ; les années d’apprentissage ; l’admiration qu’il voue à ses prédécesseurs, de Pavarotti à Corelli en passant par Fritz Wunderlich ; enfin, les secrets d’une voix et d’une technique scrupuleusement cultivées - et qui lui valent de chanter aujourd’hui avec un bonheur égal Verdi, Puccini, le répertoire français, Wagner et le répertoire plus intime du lied.

À l’aube d’une saison riche en récitals et concerts parisiens et à la veille de prises de rôles attendues, France Musique passe toute une journée avec Jonas Kaufmann…

**Une idole, Jonas Kaufmann ? **

« Cela n’est pas facile à accepter, je l’avoue, et je n’aime pas du tout ce mot, et je lutte parfois avec cela… Mais oui… sans doute ça peut être quelque chose de bien. Cela veut dire que vous pouvez faire bouger les choses, construire des bases pour les futures générations de chanteurs, et j’espère, plus largement, pour l’opéra et pour la musique classique. Je pense que c’est mon rôle : défendre l’opéra comme une grande forme d’art, qui est très loin de s’éteindre ; et c’est peut-être en partie sur les épaules d’un interprète comme moi qu’en incombe la responsabilité »

*Extrait de l’entretien de Stéphane Grant, enregistré à Salzbourg, le 5 août 2015, au lendemain de la première d’une nouvelle production de Fidelio, de Beethoven. *

Bandeau cd kaufman nessun norma
Bandeau cd kaufman nessun norma

Extrait de Manon Lescaut, Atto i donna non vidi mai

2 min

Acheter l'album : iTunes / Qobuz / Amazon / Fnac