Publicité

[SORTIE CD] Dissonance, Rachmaninov Songs - Asmik Grigorian & Lukas Geniušas

Le vendredi 25 mars 2022 à 08h00
Dissonance, Rachmaninov Songs - Asmik Grigorian & Lukas Geniušas
Dissonance, Rachmaninov Songs - Asmik Grigorian & Lukas Geniušas
- France Musique

Sortie prévue le 25 mars 2022 sous le label Alpha Classics.

Le premier album d'Asmik Grigorian pour Alpha Classics : un récital avec le pianiste Lukas Geniušas

« Elle domine chaque scène où elle entre » (Inews) : les performances d’Asmik Grigorian sur les scènes d’opéras prestigieux, tels que le Royal Opera House de Londres, le Festival de Salzbourg ou l’Opéra de Vienne, ont reçu ovations et critiques dithyrambiques. Elle présente aujourd’hui son premier enregistrement avec piano, un album très attendu et le premier de nombreux projets prévus avec le label Alpha Classics.

Consacré à l’un de ses compositeurs fétiches, Sergueï Rachmaninov, et intitulé Dissonance, ce programme rassemble des œuvres vocales soigneusement choisies par la soprano, des romances intimes mais hautement émotionnelles : « La plupart des romances de Rachmaninov exigent vraiment une puissance opératique. En fait, il a écrit des mini-opéras de quelques minutes ». Si cet album s’appelle Dissonance, en référence à la romance de l'opus 34 et aux « conflits internes » jalonnant ces mélodies, le puissant duo formé par la chanteuse lituanienne et son compatriote le pianiste Lukas Geniušas est en totale consonance.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À propos de Asmik Grigorian

« L’un des plus fervents talents dramatiques dans son domaine » (The New York Times), la soprano lituanienne Asmik Grigorian est « étonnamment polyvalente » (The Times), avec une voix « riche et assez sombre », qui « a quelque chose de sauvage » (Le Monde). Régulièrement engagée par les plus grands théâtres lyriques internationaux, elle s’est produite récemment au Wiener Staatsoper, au Teatro Real Madrid, au Festival de Salzbourg, au Théâtre Bolchoï et au Teatro alla Scala. Membre fondatrice du Vilnius City Opera, elle a reçu à deux reprises la Golden Stage Cross (la plus haute distinction pour les chanteurs en Lituanie), et a été nommée meilleur rôle principal féminin en 2019 au Prix autrichien du théâtre musical.

Asmik Grigorian
Asmik Grigorian
- France Musique

Asmik s’est fait un nom tant en concert que sur la scène lyrique depuis que sa carrière internationale a débuté avec une interprétation triomphale de Madama Butterfly à l’opéra royal de Stockholm. Elle a ensuite conquis les rôles les uns après les autres : Salomé – décrite comme « une Salomé qui met fin à toutes les Salomé » – (Financial Times), Jenufa, Fedora, Marie dans Wozzeck, Manon Lescaut, Marietta dans Die tote Stadt de Korngold, Iolanta, Chrysothemis dans Elektra, Roussalka, Mrs. Lovett dans Sweeney Todd et Senta dans Der liegende Holländer.

En concert, elle a chanté la Neuvième de Beethoven sous la baguette de Riccardo Muti au Festival de Salzbourg et elle a enregistré la Quatorzième symphonie de Chostakovich avec Matthias Goerne et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Mikko Franck. Elle a commencé une collaboration avec Alpha Classics en 2021, pour plusieurs projets. Asmik travaille avec les plus grands chefs, dont Valery Gergiev, Franz Welser-Möst, Yves Abel, Vladimir Jurowski, Mikhail Tatarnikov ou Alan Gilbert. Elle collabore souvent avec les meilleurs metteurs en scène, notamment Dmitri Tcherniakov, Romeo Castellucci et Claus Guth.

À propos de Lukas Geniušas

« Geniušas semble savoir tout faire mieux que quiconque » (Diapason, janvier 2019). Le pianiste russo-lituanien Lukas Geniušas s’est solidement imposé comme l’un des interprètes les plus captivants et les plus remarquables de sa génération. Loué pour « son brillant et sa maturité » (The Guardian), il est invité à donner des récitals dans les plus prestigieuses salles internationales, tels le Wigmore Hall, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Salle Gaveau, l’Auditorium du Louvre, la Frick Collection de New York, la Phillips Collection, le Teatro Carlo Felice, la Sala Verdi de Milan et la Grande Salle du Conservatoire de Moscou. Il est régulièrement invité aussi dans les festivals, notamment La Roque-d’Anthéron, Piano aux Jacobins, le Festival de musique du Rheingau, le Festival de piano de la Ruhr, le Festival de Schloss-Elmau et le Festival de musique de Lockenhaus.

Lukas Geniušas
Lukas Geniušas
- France Musique

Lukas Geniušas se produit avec de nombreux orchestres, dont l’Orchestre philharmonique de Radio France, l’Orchestre national de Lyon, le NHK Symphony Orchestra, le City of Birmingham Symphony Orchestra, le Stavanger Symphony, le Philharmonique de Saint-Pétersbourg, Kremerata Baltica, l’Orchestre national de Russie, l’Orchestre du Théâtre Mariinski, l’Orchestre symphonique de Toronto, le Philharmonique de Varsovie, sous la baguette de chefs comme Valery Gergiev, Mikhail Pletnev, Leonard Slatkin, Charles Dutoit, Andrey Boreyko, Tugan Sokhiev, Saulius Sondeckis, Antoni Wit et Rafael Payare, pour n’en citer que quelques-uns.

Né à Moscou en 1990, Lukas Geniušas a passé son diplôme au Collège musical Frédéric Chopin de Moscou en 2008. Il est lauréat de plusieurs prestigieux concours internationaux, notamment médaillé d’argent au Concours Tchaïkovski de Moscou 2015 et au Concours international Chopin 2010. Depuis 2015, Lukas Geniušas est artiste du projet philanthropique « Looking at the Stars », basé à Toronto, dont le but est d’amener la musique classique dans des institutions et organisations (prisons, hôpitaux, refuges) où l’on n’a peut-être pas l’occasion de l’entendre en live dans un cadre traditionnel

Tracklist

1 -  Dissonance, Op. 34 n°13, Iakov Polonski (1819-1898)
2-  Tu es comme une fleur, Op. 8 n°2, Alexeï Nikolaïevitch Plechtcheïev (1825-1893)
3-  Je t’attends, Op. 14 n°1, Maria Davydova (1863-?)
4-  Oh, ne sois pas triste !, Op. 14 n°8, Alexeï Apoukhtine (1840-1893)
5- Il m’a tout pris, Op. 26 n°2, Fiodor Tiouttchev (1803-1873)
6- Crépuscule, Op. 21 n°3, Jean-Marie Guyot (1854-1888)
7- Autre guitare, Op. 21 n°4, Victor Hugo (1802-1885)
8- Ne me crois pas, Op. 14 n°7, Alexis Konstantinovitch Tolstoï (1817-1875)
9- Ici il fait bon..., Op. 21 n°7, Galina Galina (1870-1895)
10- Ne chante pas en ma présence, Op. 4 n°4, Alexandre Pouchkine (1799-1837)
11- Je ne suis pas un prophète, Op. 21 n°11, Alexandre Kruglov (1852-1915)
12- Comme je souffre, Op. 21 n°12, Galina Galina
13- Les lilas, Op. 21 n°5, Ekaterina Beketova (1855-1892)
14- Torrents printaniers, Op. 14 n°11, Fiodor Tiouttchev
15- Rêve, Op. 8 n°5, Natalia Dmitrievna Skalon (1868-1943)
16- Quel bonheur !, Op. 34 n°12, Afanassi Fet (1820-1892)
17- Dans le silence de la nuit secrète, Op. 4 n°3, Afanassi Fet
18- La nuit de mai Extrait d’Alfred de Musset, Op. 21 n°6, Alfred de Musset (1810-1857)
19- Nous nous reposerons, Op. 26 n°3, Anton Pavlovitch Tchekhov (1860-1904)

Pour aller plus loin

À réécouter : Chants populaires - Lukas Geniušas