Publicité

Guerre en Ukraine : des mécènes du Festival de Salzbourg accusés de faire le jeu du « système Poutine »

Par
Les Festival de Salzbourg doit avoir lieu du 18 juillet au 31 août prochain, en Autriche.
Les Festival de Salzbourg doit avoir lieu du 18 juillet au 31 août prochain, en Autriche.
© Getty - Altmodern

Un important mécène du prestigieux festival autrichien est pointé du doigt pour son étroite relation avec le Kremlin. Des artistes et des personnalités dénoncent la décrédibilisation de l’événement par ce mécénat, qualifié de « toxique ».

Haro sur les proches de Poutine. Le journal d’investigation en ligne Bellingcat s’est lancé dans cet exercice : répertorier tous les oligarques, personnalités et entreprises entretenant des liens avec le pouvoir en place en Russie. Dans cette liste, on retrouve notamment le groupe minier suisse Solway Investment Group, dont le siège est basé à Zoug. Selon le média, qui travaille notamment grâce aux open sources, comprenez le renseignement d’origine source ouverte et la vérification de faits grâce à ces éléments, Solway compte parmi ses dirigeants des Russes et Lettons défenseurs du régime de Vladimir Poutine, le président russe. Problème : le groupe Solway est un sponsor majeur des événements destinés au jeune public lors du festival de Salzbourg.

Rapidement, après ces révélations, des figures de l’événement autrichien ont pris la parole pour dénoncer ces liens entre Salzbourg et des organisations pro-Poutine. Lukas Bärfuss, auteur et metteur en scène suisse, et Yana Ross, metteuse en scène américano-lettone, ont demandé des comptes au festival. Tous deux doivent y présenter une nouvelle production, l’été prochain.

Publicité

« Fini le double jeu ! Uniquement de l’argent propre dans les institutions publiques ! Les paroles doivent maintenant être suivies d’actes ! Les instances du Festival de Salzbourg ont une responsabilité. Ils doivent agir immédiatement, de manière transparente et décisive. »

Des activités dénoncées par de nombreux médias d’investigation

Dans une lettre ouverte, les deux artistes dénoncent un mécénat « devenu toxique ». Pour eux, ce système atteint la « crédibilité » de l’événement auprès du public, en empoisonnant « le climat politique et artistique de ce festival unique ». Dans leur tribune, Yana Ross et Lukas Bärfuss se posent en défenseurs des valeurs et d’une culture démocratiques, en opposition à ces sponsors « douteux ».

Car selon une enquête journalistique, coordonnée par Forbidden Stories (réseau mondial de journalistes d’investigation), l’entreprise suisse Solway n’a pas seulement à se reprocher ses liens avec le Kremlin. Le mois dernier, ce travail d’enquête - auquel a participé la cellule investigation de Radio France - soulevait une autre part d’ombre de la société minière : des atteintes aux droits des indigènes guatémaltèques. Pour ses activités lors de l’exploitation de la mine de nickel Fénix, dans l’est du pays d’Amérique centrale, Solway est accusé de « dommages environnementaux présumés, de violations des droits de l’homme, de corruption, de dissimulation, d’intimidation et de persécution de journalistes ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les réactions prudentes à Salzbourg

Depuis, l’affaire semble être suivie de près par les organisateurs du Festival de Salzbourg. Quand les conclusions de l’enquête journalistique ont été révélées en mars dernier aux yeux du monde entier par le consortium de médias, la direction du festival a demandé à son sponsor de faire la lumière sur ces accusations. Côté Solway, des enquêtes internes et un audit externe ont été commandités, pour apporter des éléments à la communication du groupe, qui nie en bloc toutes ces accusations concernant ses activités et les conséquences néfastes pour la population du bassin minier de Fénix.

Malgré tout, et avec la pression nouvelle des artistes, vent debout contre les liens entretenus par Solway avec le régime de Vladimir Poutine, le Festival de Salzbourg pourrait mettre un terme à la collaboration avec son précieux mécène. Depuis cinq ans, le groupe suisse Solway est un puissant soutien à Salzbourg, notamment pour les événements jeune public. Aujourd’hui, la direction confirme que selon les résultats des enquêtes diligentées sur les activités de Solway, le festival « en tirera ensuite les conséquences nécessaires ».

La guerre en Ukraine et ses répercussions sur le Festival

Avant son ouverture, l'été prochain, le Festival de Salzbourg pourrait donc perdre un de ses sponsors majeurs, mais également une de ses dates. Il y a quelques jours, l’ambassadeur ukrainien en Autriche s’insurgeait contre la programmation de Teodor Currentzis, maestro gréco-russe, et de son ensemble MusicAeterna, dans l’édition 2022 du festival. Le diplomate assure que le chef d’orchestre est une figure pro-Poutine. Selon ses mots, Teodor Currentzis « appartenant au système Poutine et à cette partie de la société russe qui est derrière Poutine et le soutient. Il est immoral que ces gens aient une scène dans le monde libre, au Festival de Salzbourg, connu dans le monde entier. »

Le 10 mai 2022, le groupe Solway Investment a adressé à Radio France le droit de réponse suivant :

« Dans le rapport de Clément Buzalka du 26 avril 2022 intitulé «Guerre en Ukraine : des mécènes du Festival de Salzbourg accusés de faire le jeu du ‘système Poutine’», il a été affirmé que nous faisions partie d'un groupe de sponsors du Festival de Salzbourg qui font «le jeu du 'système Poutine'». Il a également été affirmé que nous entretenions une «relation étroite avec le Kremlin» et des «liens avec le pouvoir en place en Russie» ou «avec le régime de Vladimir Poutine». De plus, on compterait parmi nos «dirigeants des Russes et Lettons défenseurs du régime de Vladimir Poutine, le président russe».
Ces déclarations sont fausses et Solway réfute ces allégations. Solway n'a aucun lien avec le Kremlin, Vladimir Poutine ou d'autres représentants du gouvernement russe. Aucun des dirigeants de la société n'est de nationalité russe ou lettone ni ne réside en Russie ou en Lettonie. Solway est entièrement détenue et gérée par des citoyens de l'UE. En outre, Solway a annoncé le 3 mars 2022 la fin de tous ses projets d’investissement et d’exploitation en Russie.
Solway Investment Group »