Publicité

" Histoire de Mélody Nelson " de Philippe Gonin - Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2022

Couverture du livre " Histoire de Mélody Nelson " de Philippe Gonin. Densité
Couverture du livre " Histoire de Mélody Nelson " de Philippe Gonin. Densité

Sélectionné pour le Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2022, " Histoire de Mélody Nelson " de Philippe Gonin est publié chez Densité.

Le Prix du Livre France Musique-Claude Samuel a retenu cet ouvrage pour La Sélection 2022 :

Le livre

Comme tous les titres de la collection « Discogonie », le livre constitue la monographie d'un album.
Histoire de Melody Nelson est conçu par un Serge Gainsbourg à l’un des sommets de sa carrière et de ses ambitions. Philippe Gonin détaille la complicité qui va lier Gainsbourg avec le compositeur et arrangeur Jean-Claude Vannier, sans qui ce disque n’aurait jamais sonné de la même manière. Les deux profils, aussi opposés que complémentaires, parviennent à mêler atmosphère cinématographique, travail littéraire, tentation symphonique et démarche picturale.
Hors du temps, l'album-concept évoque l'amour tragique d'un dandy et d'une lolita directement inspirée de Nabokov, dont l'incarnation échoit à la nouvelle compagne de Serge Gainsbourg, Jane Birkin, qu'il a rencontré peu avant cette année 1971. Si Gainsbourg manque sa rencontre avec le très grand public à ce moment, Histoire de Melody Nelson deviendra au fil des décennies un des disques français les plus influents.

Publicité

L'auteur 

Guitariste, arrangeur, Philippe Gonin est maître de conférences en musicologie à l'université de Bourgogne. Ses travaux portent sur le rock des années 1960 à 1980 et s'intéressent en particulier au processus de création et à la question du statut de l'œuvre musicale rock ainsi que sur les relations entre musique et cinéma.

3 questions à Philippe Gonin

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

C'est le troisième volume que je publie chez Densité (après The Cure pornography et Robert Wyatt rock bottom) mais c'est aussi et surtout le premier ouvrage que je publie sur un artiste français. Et c'est Serge Gainsbourg ! Je l'ai vu deux fois dans les années 80 en concert. Je trouve que l'on s'attache trop souvent au personnage de Gainsbarre en oubliant quel auteur-compositeur il fut (certes avec une bonne dose d'opportunisme et un art consommé du recyclage, de l'emprunt) ! J'aime à dire parfois (mais je crois que l'expression a déjà été employée) qu'il fut un faussaire de génie. En résumé, c'est peut-être l'un des trois-quatre ouvrages auquel je tiens le plus parmi ceux que j'ai pu écrire.

  • Qu'avez-vous cherché à montrer avec cet ouvrage ?

J'ai peut-être moins cherché à "montrer" quelque chose qu'à rendre un hommage aussi honnête que possible (en prenant un maximum de recul) à l'homme (et même aux hommes puisque Vannier joue un rôle non négligeable dans la conception même de l'album) et à l'œuvre. Tenter d'être analytique, précis, informatif tout en restant lisible et accessible.

  • Quels sont vos prochains projets ?

Le tout prochain est un ouvrage sur THE CURE qui doit paraître à l'automne. Il s'intéresse à l'ensemble de la discographie du groupe anglais et prolonge en quelque sorte le volume que j'ai publié il y a quelques années sur l'album Pornography.