Publicité

Jazz bonus : le trompettiste Franck Nicolas entame une grève de la faim

Par
Franck Nicolas
Franck Nicolas

"J’en ai plus que marre qu’on me rétorque : « C’est pas du jazz »".

Le trompettiste et joueur de coquillage guadeloupéen Franck Nicolas, créateur du Jazz-Ka lance une alerte sur Facebook en entamant une grève de la faim. 

Les raisons en sont, entre autres, que sa musique soit rejetée parce que "ce n'est pas du jazz", qu'il n'y ait que très peu de musiciens de jazz antillais sur les grandes scènes de festivals et jamais aux Victoires du jazz. "Je dénonce une discrimination évidente à l’égard de la musique jazz qui vient de Guadeloupe ou Martinique" écrit-il ce matin sur les réseaux sociaux. "Nul n’ignore que le jazz a été inventé par le peuple créole : Jelly Roll Morton, Louis Armstrong, Sydney Bechet, etc…" rappelle-t-il. 

Publicité

"Dois-je mourir pour faire entendre ma voix, ma pensée, ma pédagogie, ma philosophie, mon art, ma musique ?" conclut-il... 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

A écouter dans l'émission sur "Letters to Marlène" : L'actualité du jazz : Guillaume de Chassy, Christophe Marguet, Andy Sheppard, les anges bleus