Publicité

Jazz Bonus : Stéphane Kerecki - Out of Silence

Stéphane Kerecki Quintet
Stéphane Kerecki Quintet
- Marc Chesneau

Le contrebassiste Stéphane Kerecki présente son nouvel album, “Out of the Silence”. Après deux disques dédiés à la Nouvelle Vague et à la French Touch, Stéphane Kerecki revient à l’écriture et enregistre un album entièrement consacré à de nouvelles compositions. Parution chez Outhere ce 13 mai.

Pour ce nouveau projet, il réunit un casting impeccable. Marc Copland est depuis une quarantaine d’années l’un des pianistes les plus importants de la scène new-yorkaise. Le saxophoniste norvégien Tore Brunborg (Manu Katché, Nils Petter Molvær) envoute grâce à un son et un lyrisme hors du commun. Le trompettiste Ralph Alessi (Ravi Coltrane, Fred Hersh) est de l’avis de ses pairs l’un des plus brillants trompettistes de la scène internationale. Et le batteur Fabrice Moreau (Airelle Besson, Trio Viret), son partenaire sur ses deux derniers disques, partage avec le contrebassiste depuis de longues années une solide complicité.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A travers un tel all-star, Stéphane Kerecki met en jeu sa sensibilité et fait une grande place à l’interaction avec des musiciens de haut vol. Dans ses compositions centrées sur la mélodie, il fait des références subtiles au jazz lyrique des années 70 qui a marqué son apprentissage.

Publicité
1h 00

Pour sortir du Silence, Stéphane Kerecki met en scène un groupe de musiciens au sommet de leur art d’improvisateurs, dans un format qui s’inscrit dans la grande tradition des quintets à deux solistes. Tore Brunborg et Ralph Alessi fusionnent en une front line aérienne et mouvante, toujours à l’écoute respectueuse du trio Copland, Moreau et Kerecki, soudé en une connivence inspirée. On est ici dans une musique organique, dont l’éthique exigeante appelle chacun à se fondre en un son collectif et où les talents individuels, s’ils savent parfois se distinguer (New Dawn, The Fox ou Homecoming…), brillent surtout par leur aptitude à jouer ensemble. Sortir du silence, oui, mais aussi, pour paraphraser Miles Davis et sa parfaite définition de la musique, savoir l’encadrer. Dans cet album serein et inspiré, la musique de Stéphane Kerecki répond avec brio, et ce qu’il faut de mystère, à ces deux exigences. “
Michel Benita
(extrait du communiqué de presse)

À écouter dans l'émission sur Oded Tzur : Oded Tzur, une lettre d'amour en forme de raga
54 min