Publicité

Jazz Culture : "Baudelaire Jazz" de Patrick Chamoiseau

Baudelaire Jazz
Baudelaire Jazz
- Seuil

Parution de “Baudelaire Jazz, Méditations poétiques et musicales avec Raphaël Imbert” de Patrick Chamoiseau au Seuil / Essais Littéraires.

« Dans ces pays parfumés que le soleil caresse, où vous ne fîtes qu’entrevoir des esclaves, ils étaient déjà là, vos semblables, vos frères : leur poétique en devenir amorçait celle que vous alliez fonder ! C’est pourquoi nous avons voulu vous emmener dans cette matrice des plantations d’où se sont levés d’improbables créateurs : le conteur primordial, Césaire, Glissant, Fanon… »

Cette méditation poétique et musicale, véritable chaos-opéra, ramène le poète de la modernité occidentale dans l’univers des plantations esclavagistes, de la polyrythmie africaine et de l’improvisation… Un enfer d’où ont surgi, malgré tout, des danses, des chants, des tambours, le règne du conteur créole, maître-de-la-parole, et l’énigme indéchiffrable du jazz. En s’adressant à Charles Baudelaire, Patrick Chamoiseau l’invite à réfléchir avec nous sur l’histoire de l’esclavage, sur celle des plantations où naquit une musique qui semblait avoir été présagée par l’auteur des “Paradis artificiels” et des “Fleurs du mal”.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Ceux qui durent renaître dans les plantations, le firent avec le rythme que vous connaissez bien. Le rythme qui ouvre à sa propre démesure, le rythme qui casse le rythme, et qui déporte le rythme dans les sauts du frisson et les hoquets de la cadence, la houle de ces mouvements qui montent et qui descendent, qui descendent en montant, cette vague qui force à l'implosion toutes ces belles cathédrales dans lesquelles vous avez ruminé votre ouvrage… M. Baudelaire, vous avez fait jazz ! ».

L’ouvrage de Patrick Chamoiseau, “Baudelaire Jazz, Méditations poétiques et musicales avec Raphaël Imbert” parait le 27 mai aux éditions du Seuil. Un QR code, à l’intérieur de l’ouvrage, permet de télécharger la musique. Raphaël Imbert (sax, clarinette-basse) y est entouré de Célia Kameni (chant), Pierre-François Blanchard (piano) et Sonny Troupé (percussions).

Patrick Chamoiseau a construit une œuvre couronnée de Prix (le Goncourt pour Texaco*) et traduite dans le monde entier, dans laquelle alternent romans visionnaires, essais virulents et engagés, réflexions sur la littérature, textes autobiographiques, contes et romans policiers. Aux éditions du Seuil et en Points, il a publié* La Matière de l’absence*,* Frères migrants*,* Le conteur, la nuit et le panier*,* Contes créoles et J’ai aimé la nuit*.*

Raphaël Imbert est saxophoniste et directeur artistique de la compagnie Nine Spirit. L’un de ses domaines de prédilection est le spirituel dans le jazz auquel il a notamment consacré l'ouvrage Jazz supreme aux Éditions de l’éclat.
(extrait du communiqué de presse)

En concert au Mucem de Marseille, le 27 mai à 21h

À écouter dans l'émission sur Camille Bertault & David Helbock : Camille Bertault & David Helbock, une voix, dix doigts