Publicité

Jazz Culture : Bessie Smith - Stéphane Koechlin

Bessie Smith
Bessie Smith

La vie de “L’Impératrice du blues” par Stéphane Koechlin aux éditions du Castor Astral.

Bessie Smith (1894-1937) est l’une des artistes les plus célèbres des années 1920 et 1930. Après une enfance très pauvre, « L’Impératrice du blues » a interprété les plus fameux classiques du genre : Saint Louis Blues, Jailhouse Blues, Careless Love… Ses chansons évoquent la Grande Dépression, la Prohibition, la discrimination envers les Afro-Américains…

Son mode de vie (femme noire, bisexuelle, noctambule notoire, amatrice de gin et de drogues) et sa mort brutale dans un accident de voiture forgent sa légende, au point d’être intronisée au National Women Hall of Fame. Bessie Smith jouit toujours d’une aura indéniable, inspirant des artistes comme Billie Holiday, Janis Joplin, Nina Simone ou Norah JonesI

Publicité

À lire : Jazz Culture : Bessie, le film

En savoir plus : La playlist jazz de Nathalie Piolé : Jeanne Lee, Rémi Panossian, Bumcello, Henri Texier, Bill Evans and more

En savoir plus : L'actualité du jazz : en public et en direct du Salon du livre