Publicité

Jazz Culture : Louis Matute, lauréat du Prix Evidence de l’Académie du Jazz

Académie du jazz
Académie du jazz

L’Académie du Jazz annonce la création d’un nouveau prix, le Prix Evidence, complétant ainsi son palmarès qui couvre déjà un large spectre des expressions du jazz.

Le nom "Evidence" se réfère à la fois à la composition originale de Thelonious Monk et à sa triple signification de "preuve", de "signe" ou de "témoignage", qui traduisent bien la portée de cette nouvelle distinction et les notions qu'elle recouvre à l'intérieur de l'univers du jazz.

« Le Prix Evidence récompense un album français ou étranger d’un(e) artiste ou d’un groupe en développement, qui se singularise par sa charge créative, sa qualité d’exécution, sa musicalité. La vocation de ce prix consiste à distinguer un nouvel enregistrement se concevant comme une pépite à sortir de l’anonymat ».

Publicité

Ce prix est voté dans le cadre d’une commission dédiée, présidée par David Koperhant, membre du bureau, l'organe exécutif de l’Académie. Font partie de cette commission : Jean-Charles Doukhan, Alex Dutilh, Lionel Eskenazi, David Koperhant, Alice Leclercq, Nathalie Piolé, Stéphane Portet, Jean-Michel Proust, Benjamin Tanguy.

Le premier lauréat du Prix Evidence est le guitariste suisse d’origine hondurienne Louis Matute à la tête de son "large ensemble" pour son troisième album « Our Folklore » (label Neuklang).

« Our Folklore » se distingue par la cohérence et la qualité de ses compositions qui chantent de la première à la dernière note. Plus qu’un soliste, Louis Matute est un coloriste, un créateur de mélodies pensées pour rester. Empreint de lyrisme, conçu autour d'harmonies sophistiquées, « Our Folklore » révèle un univers personnel et un parfum de saudade, cette nostalgie latino-américaine qui donne à cet album rare une partie de ses couleurs. La commission a voulu souligner également l’émergence d’une formation abritant des révélations du jazz européen de ces deux dernières années, dont le ténor Léon Phal et le trompettiste Zacharie Ksyk, sans oublier Andrew Audiger au piano, Virgile Rosselet à la contrebasse et Nathan Vandenbulcke à la batterie, rejoints par le oudiste Amine M’Raihi. C’est donc une nouvelle scène et un son inédit qui sont ici célébrés par ce Prix Evidence, marquant ainsi la naissance d’un folklore aux sonorités universelles dont s'enrichit la famille du jazz.

Le Prix Evidence 2022 sera remis à son premier lauréat lors de la prochaine soirée de l’Académie du Jazz qui aura lieu au premier trimestre de 2023 et au cours de laquelle sera dévoilé le Palmarès 2022 au complet.

L'Académie du Jazz a été créée en 1954 et compte aujourd'hui une soixantaine de membres indépendants : journalistes, chroniqueurs, hommes et femmes de radio, blogueurs, écrivains, photographes, musicologues, programmateurs de clubs ou de festivals... Après Maurice Cullaz et Claude Carrière, elle est présidée par François Lacharme depuis 2005.
(extrait du communiqué de presse)

À écouter dans l'émission sur Jan Harbeck : Jan Harbeck, un ténor en or
Open jazz
54 min