Publicité

Jazz Trotter : Iiro Rantala & Ulf Wakenius - Good Stuff

Iiro Rantala & Ulf Wakenius
Iiro Rantala & Ulf Wakenius
- Gregor Hohenberg/ACT

Parution de « Good Stuff » de Iiro Rantala & Ulf Wakenius chez ACT.

Pour la parution de leur nouvel album “Good Stuff” chez ACT, le pianiste finlandais Iiro Rantala et le guitariste suèdois Ulf Wakenius sont en concert le dimanche 12 novembre à 19h au Moods à Zurich (Suisse).

L'idée est née en octobre 2015, lorsque Rantala et Wakenius se sont produits à la Philharmonie de Berlin. Siggi Loch, créateur de la série de concerts "Jazz at Berlin Philharmonic", les avait réunis sur scène pour le concert "Tears for Esbjörn". « Nous faisions partie d'un plus grand ensemble à cette occasion », se souvient Iiro Rantala, « mais il était clair pour nous deux que nous voulions former un duo ». Cela doit être considéré comme un geste précieux, étant donné la rareté du duo piano-guitare en jazz - une belle exception étant l’association de Brad Mehldau avec Pat Metheny.

Publicité

Après un concert triomphal au festival Jazz Baltica à l'été 2016, il était évident que cette musique devait être enregistrée. Chaque morceau de l'album capture l'atmosphère d'une ville différente. Ce sont des lieux que les musiciens visitent régulièrement, où ils jouent souvent, et avec lesquels ils sentent un lien particulier : Vienna sonne comme si Mozart avait pu l'écrire, s'il était un musicien de jazz vivant maintenant. Séoul combine la musique coréenne traditionnelle avec la métropole urbaine du 21ème siècle. Helsinki, dit Rantala de sa ville natale, "est un endroit décontracté et groovy." C'est aussi là que vit l'artiste finlandais Jiri Geller, qui a réalisé la pochette du CD. Il est tout aussi à l'aise que les musiciens quand il s'agit de concilier les contradictions entre le sérieux ou la concentration et l'enjouement, la désinvolture.

Rantala et Wakenius jouent toujours Sir Duke de Stevie Wonder comme rappel lors de leurs concerts, et le public adore ça. Ce morceau était incontournable pour l'album, tout comme Love The Stuff / Is No Mountain High Enough de Stuff, le groupe de jazz-funk des années 70 et 80 avec Richard Tee, Cornell Dupree et Steve Gadd, un groupe dont les deux hommes vénèrent. Ce groupe légendaire a également inspiré le choix du titre de l'album: "Good Stuff". "Les morceaux rassemblent des influences et des compositeurs qui nous ont marqué", explique Wakenius.

Iiro Rantala (piano)
Ulf Wakenius (guitare)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A écouter dans l'émission sur Django Bates : L'actualité du jazz : Django Bates, nuages anglais et danish touch

À lire aussi : Jazz Trotter : Lost Hero - Tears for Esbjörn

À lire aussi : Jazz Trotter : Ulf & Eric Wakenius - Father And Son

À lire aussi : Jazz Trotter : Iiro Rantala - My Working Class Hero

À lire aussi : Jazz Trotter : Magic Moments 9, In The Spirit Of Jazz