Publicité

Jazz Trotter : Satoko Fujii, Joe Fonda - Thread of Light

Satoko Fuji & Joe Sample
Satoko Fuji & Joe Sample
- Dave Wade

La pianiste Satoko Fujii et le bassiste Joe Fonda ont trouvé une nouvelle façon de créer un duo d’une grande beauté. “Thread of Light” paraît chez FSR.

Peu de musiciens ont été aussi ingénieux que la pianiste-compositrice Satoko Fujii pour trouver des moyens de rester créatifs et de collaborer avec d'autres artistes pendant la pandémie. Aujourd'hui, elle et l'un de ses partenaires musicaux les plus constants, le bassiste-compositeur Joe Fonda, explorent de nouvelles façons de travailler ensemble malgré le fait qu'ils se trouvent de part et d'autre du globe. “Thread of Light” affiche le même niveau élevé d'inventivité, de surprise et d'intimité que leurs quatre précédents albums, mais l'approche de leur relation musicale est sans précédent pour les deux.

Le concept de l'album est celui de Joe Fonda, mais Satoko Fujii a accepté sans hésiter lorsqu'il l'a proposé. Ils s'étaient envoyés des courriels pendant la pandémie pour se remonter le moral et s'encourager mutuellement. Lorsque Joe Fonda a exprimé sa frustration de ne pas pouvoir faire de la musique en concert, Satoko Fujii lui a raconté comment elle était restée active sur le plan créatif en échangeant des fichiers sonores avec d’autres musiciens, en jouant ensemble en ligne ou en s'enregistrant chez elle et en publiant ses sessions sur Bandcamp. Joe Fonda a écouté certains des solos de piano sur sa page Bandcamp et lui a fait une proposition intéressante.

Publicité

À lire aussi : Jazz Trotter : Satoko Fujii - Hazuki

"Il m'a répondu par e-mail en me disant qu'il avait vraiment apprécié Step on Thin Ice et qu'il avait trouvé un moyen de créer sa propre partie pour l'accompagner", explique Satoko Fujii. "À l'origine, je l'avais jouée en solo, et non en duo, mais il a trouvé l'espace nécessaire pour la compléter et la rendre plus parfaite. J'ai été étonné de voir à quel point cela sonnait bien avec sa partie ajoutée".

"C'est la première fois que je fais un CD comme celui-ci", admet Joe Fonda. "J'ai étudié ses morceaux pendant des semaines, en prenant des notes et en me mettant au diapason pour savoir d'où elle venait sur chaque morceau, quelle était la vibration, quel était le feeling. Puis j'ai commencé à jouer avec elle, en cherchant comment je pourrais aborder chaque chanson. Chaque morceau était différent."

C'est une tâche audacieuse que de se glisser dans une musique qui semble déjà achevée, mais les réponses de Joe Fonda au jeu de Satoko Fujii éclairent ce qui rend chaque morceau unique. Bien qu'ils n'improvisent pas ensemble, il y a une unité d'objectif entre eux et le flux d'idées est spontané, de sorte que la musique semble toujours immédiate et fraîche. Au final, une œuvre d'art nouvelle et indépendante émerge.

À lire aussi : Jazz Trotter : Barry Altschul - Tales Of The Unforeseen

Joe Fonda "est un chercheur sérieux de nouveaux horizons musicaux", selon le Boston Phoenix. De 1984 à 1999, il a été le bassiste du compositeur-improvisateur et NEA Jazz Master Anthony Braxton. Joe Fonda a également fait partie intégrante de plusieurs groupes coopératifs, dont le Fonda-Stevens Group avec Michael Jefry Stevens, Herb Robertson et Harvey Sorgen ; Conference Call, avec Gebhard Ullmann, Stevens et George Schuller ; le Fab Trio avec Barry Altschul et Billy Bang ; et le Nu Band avec Mark Whitecage, Roy Campbell et Lou Grassi. Il est actuellement membre de The 3dom Factor, le trio de Barry Alschul avec le saxophoniste Jon Irabagon, ou encore le trio du guitariste Michael Musillami. Il a dirigé quelques ensembles vraiment uniques, dont From the Source, qui réunit quatre instrumentistes, un danseur de claquettes et un guérisseur/chanteur ; et Bottoms Out, un sextet avec Gerry Hemingway, Joe Daley, Michael Rabinowitz, Claire Daly et Gebhard Ullmann. Il a publié douze enregistrements sous son propre nom.

La pianiste et compositrice Satoko Fujii, "une improvisatrice à l'intensité grondante et à la retenue généreuse" (Giovanni Russonello, New York Times), est l'une des voix les plus singulières du jazz actuel. Depuis plus de 25 ans, elle crée une musique unique et personnelle qui s'étend sur de nombreux genres, mêlant le jazz, le classique contemporain, le rock et la musique traditionnelle japonaise dans une synthèse innovante et immédiatement reconnaissable comme étant la sienne. Compositrice prolifique pour des ensembles de toutes tailles et interprète qui s'est produite dans le monde entier, elle a reçu un Instant Award 2020 en musique improvisée, en reconnaissance de son "intelligence artistique, de son indépendance et de son intégrité".

Depuis qu'elle a fait irruption sur la scène en 1996, Satoko Fujii a dirigé certains des ensembles les plus constamment créatifs de la musique improvisée moderne. Elle a notamment formé un trio de piano avec Mark Dresser et Jim Black (1997-2009) et un quartet avant-rock électrisant avec le batteur Tatsuya Yoshida de The Ruins (2001-2008). En plus d'une grande variété de petits groupes d'instrumentation différente, Satoko Fujii se produit également en duo avec la trompettiste Natsuki Tamura, avec laquelle elle a enregistré huit albums depuis 1997. Elle et Natsuki Tamura sont également la moitié du quartet international de free jazz Kaze, qui a sorti cinq albums depuis ses débuts en 2011. Fujii s'est imposée comme l'une des principales compositrices au monde pour les grands ensembles de jazz, ce qui a poussé le magazine Cadence à la qualifier de "Ellington du free jazz".
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

À écouter dans l'émission sur Duke Jordan : Duke Jordan inédit, au Montmartre de Copenhague