Publicité

Le concert de demain, pour le Quatuor Ébène et Antoine Tamestit

Par
Le concert de demain, pour le Quatuor Ébène et Antoine Tamestit
Le concert de demain, pour le Quatuor Ébène et Antoine Tamestit
© Radio France - Dimitri Scapolan

A quoi ressemblera le concert de demain, quand nous pourrons de nouveau y assister ? Le violoncelliste du Quatuor Ebène Raphaël Merlin et l'altiste Antoine Tamestit en dessinent le contour à l'occasion de leur premier concert "post-confinement" à la Maison de la Radio.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Faut-il ré-inventer le format du concert tel que nous le connaissons ? C'est ce qu'a proposé le Président de la République Emmanuel Macron à certains artistes, lors d'un entretien sur la crise que rencontre le secteur culturel en raison du Covid-19. 

Mesures sanitaires, intervention dans les écoles, importance des outils numériques... nous avons demandé aux artistes à quoi ressemblera, selon eux, ce « concert de demain ».

Publicité

Pour le violoncelliste Raphaël Merlin, du Quatuor Ébène, et l'altiste Antoine Tamestit, ce "concert de demain" a lieu ce mardi 9 juin à la Maison de la Radio, dans le cadre de la journée que France Musique consacre à l'ensemble. Un concert sans public, diffusé en direct à l'antenne.  

« J'ai un peu peur de ce truc aseptisé que l'on risque d'avoir maintenant » confie le violoncelliste, qui espère « de tout cœur que le concert va rester un moment privilégié, très vivant ». Ce premier concert sans public représente pour lui une « expérience inattendue », tout comme pour l'altiste Antoine Tamestit, qui souligne son « grand bonheur de jouer enfin sur scène... de retrouver des gens avec lesquels jouer et de les écouter ».

Après cette période si particulière, Raphaël Merlin pense que « les artistes se rendent peut-être compte que le public fait absolument partie de leur vie... sans le public, on est rien du tout, on a rien à dire et on n'a aucun intérêt ». De son côté, Antoine Tamestit pense que la vidéo va « pouvoir atteindre un public qui ne peut pas se déplacer » et qu'avec « une émission de radio ou une captation, on va pouvoir raconter des choses pour expliquer la musique ». Et pour cela, il faudra selon lui « partager plus avec le public ».

Vous pourrez écouter le concert du Quatuor Ebène avec Antoine Tamestit en direct sur France Musique ce mardi 9 juin à 20h. Ce concert sera accompagné d'un grand reportage réalisé à Nairobi (Kenya) par Sofia Anastasio