Publicité

Les sept vies de Claude Samuel sont à l’honneur à la Maison Ronde

Par
L'exposition "Les sept vies de Claude Samuel", à la Maison de la Radio et de la Musique
L'exposition "Les sept vies de Claude Samuel", à la Maison de la Radio et de la Musique
© Radio France - Leopold Tobisch

Du 8 février au 13 mars, à l’occasion de la 32e édition du festival Présences, la Maison de la Radio et de la Musique consacre une exposition à Claude Samuel, figure emblématique de la scène musicale française et défenseur passionné et passionnel de la musique contemporaine française.

Une nouvelle exposition au sein de la Maison de la Radio et de la Musique tente de s’immerger dans l’immense carrière de Claude Samuel, étendue sur presque sept décennies. A l’occasion de la 32e édition du festival Présences 2022, dont il est le fondateur en 1991, l’exposition Les sept vies de Claude Samuel souligne ainsi l’importance et l’influence de l’homme qui fut au cœur de l’histoire de la création musicale française d’après-guerre.

« C’est quelqu’un qui a fait bouger les lignes au moment où il fallait les faire bouger. A la fin des années 50, au début des années 60, on était dans la France gaulliste, dans un embourgeoisement d’après-guerre. Et Claude était tout sauf frileux, c’est-à-dire parmi les tenons de la modernité, il défendait les plus modernes, les plus avant-gardistes. C’était une vraie prise de risque », explique Arnaud Merlin, commissaire de l’exposition et producteur à France Musique.

Publicité

Aussi intelligent qu’il fut passionné, Claude Samuel parvient très vite à faire feu de tout bois, et ne tarde pas à découvrir tous les outils de la médiation culturelle : journaliste, directeur artistique, producteur de radio, organisateur de festival, critique musical, chroniqueur, écrivain, blogueur, musicographe, fondateur de festivals et d’académies musicales et directeur de la musique à Radio France. Claude Samuel était tout cela, et beaucoup plus.

« C’était un passionné militant, prosélyte, qui ne lâchait jamais l’affaire ! Il pouvait parler à un ministre ou un interprète débutant qui sortait du conservatoire, et c’était le même langage. Plus personne ne fais ça aujourd’hui », ajoute Arnaud Merlin

À lire aussi : Hommage à Claude Samuel

L'exposition Les sept vies de Claude Samuel explore ainsi les sept pans majeurs par lesquels mieux comprendre la passion sans relâche de l’homme qui a tant marqué la scène musicale française. Du journaliste et critique musical au producteur radiophonique à l’ORTF, du directeur artistique chez Véga au fondateur de festivals et de concours qui marquent encore aujourd’hui l’horizon musical ; du pédagogue au directeur de la musique à Radio France, la carrière de Claude Samuel est ici racontée à travers des photos, des extraits de presse ainsi que des archives visuelles.

Sept vies mais une seule carrière consacrée à la défense de la création musicale, par laquelle sont passées d’innombrables figures de la musique française d’aujourd’hui, précise Arnaud Merlin : « Quand on parle avec des compositeurs, que ce soit Pascal Dusapin, Alain Louvier, Philippe Hurel, ils disent tous que Claude Samuel a été là pour les aider dès le début de leurs carrières. Pareil pour les interprètes, comme Marie Vermeulin, Pierre-Laurent Aimard ou Roger Muraro, ils n’auraient pas du tout fait la même carrière sans Claude Samuel ».

Il est difficile de pleinement mesurer l’impact de l’homme qui fut non seulement confident des plus grands compositeurs contemporains de l’époque, dont Messiaen, Boulez et Xenakis, mais aussi créateur de terrains fertiles pour assurer le futur de la création contemporaine :

« Je pense que le paysage musical français a été dessiné en grande partie par les institutions qu’a créées Claude Samuel. Si je devais prendre un seul exemple, ce serait le Centre Acanthes. Pendant presque 30 ans ça a été le lieu où tous les étudiants qui s’intéressaient à la musique contemporaine allaient travailler avec des compositeurs, chaque été. Cela a concerné des centaines d’étudiants, ce qui est assez vertigineux à une époque où c’était très rare d’avoir des initiatives comme ça, surtout en France », conclue Arnaud Merlin.

L'exposition Les sept vies de Claude Samuel est à découvrir du 8 février au 13 mars 2022 dans la nef de la Maison de la radio et de la musique (entrée libre).

À lire aussi : Entretien avec Karlheinz Stockhausen, par Claude Samuel (1969)