Publicité

Mort du compositeur finlandais Paavo Heininen

Par
Le compositeur Paavo Heininen est mort
Le compositeur Paavo Heininen est mort
- Kuvasiskot

Compositeur majeur de l’école moderne finlandaise, Paavo Heininen est décédé mardi 18 janvier à l’âge de 84 ans.

La Finlande a perdu l’un des pères fondateurs de son école musicale moderne. Figure imposante et compositeur intransigeant, Paavo Heininen est décédé ce mardi 18 janvier.

Inscrit à l'Académie Sibelius de l'université des arts d'Helsinki, il poursuit des études de composition sous la direction d’Aarre Merikanto, Einar Englund, Joonas Kokkonen et notamment Einojuhani Rautavaara. Souhaitant élargir son horizon musical, il continue ses études auprès de Bernd Alois Zimmermann à Cologne, puis à New York avec Vincent Persichetti et Eduard Steuermann, et même Witold Lutosławski en Pologne.

Publicité

Les premières œuvres majeures de Paavo Heininen, dont notamment sa Symphonie No.1, reçoivent un accueil particulièrement hostile de la part des interprètes et de la critique. Il parvient néanmoins à s'imposer en Finlande comme l’un des compositeurs les plus marquants et novateurs de sa génération, autant critiqué qu’applaudi.

Sa musique souvent jugée « hostile », Heininen oscille souvent entre des expérimentations musicales complexes et personnelles, à travers notamment une musique dodécaphonique et sérialiste, et des œuvres plus ouvertes et faciles d’entrée, dont sa Symphonie No.2, « Petite symphonie joyeuse ».

Compositeur prolifique, Paavo Heininen fut également grand pédagogue. Chargé de cours à temps partiel à L'Académie Sibelius, il est nommé professeur de composition en 1993. Il occupera ce poste jusqu’en 2001, huit ans pendant lesquels il formera la majorité des plus grands compositeurs finlandais contemporains, dont notamment Magnus Lindberg et Kaija Saariaho.

Paavo Heininen laisse à la postérité un corpus riche d’œuvres (dont seulement une poignée sont enregistrées),  composées au cours d’une carrière de presque cinq décennies dont 11 concertos, deux opéras,  et huit symphonies, les deux dernières écrites en 2020 et 2021 lors de la pandémie.

À lire aussi : Kaija Saariaho (2/5) : "Je me suis mariée à 19 ans pour quitter la maison"