Publicité

Mort du grand ténor autrichien Kurt Equiluz

Par
Kurt Equiluz
Kurt Equiluz
- Capture d'écran Youtube (magister scribendi)

Kurt Equiluz fut notamment l'Évangéliste des premières "Passions" enregistrées sur instruments d'époque, par Nikolaus Harnoncourt. Il avait 93 ans.

Nous apprenons avec tristesse la mort à 93 ans du grand ténor autrichien Kurt Equiluz, relayée par la presse autrichienne. Enfant, Equiluz intègre les Petits Chanteurs de Vienne, où il est alto soliste. Il intègre l'Académie de musique et d'arts du spectacle de Vienne, après avoir étudié la harpe, la théorie musicale et le chant. C'est en 1957, à 28 ans seulement, qu'il se produit pour la première fois en soliste au Wiener Staatsoper en revêtant le rôle de Pedrillo, dans L'Enlèvement au sérail de Mozart. Jusqu'à 1983, il joue à 69 reprises des rôles du répertoire de ténor bouffe. Equiluz s'illustre aussi à plusieurs reprises au festival de Salzbourg, notamment durant la première de Pénélope de Rolf Liebermann.

Remarquable interprète des oratorios et des cantates de Bach, avec Nikolaus Harnoncourt, Kurt Equiluz est l'Évangéliste dans le premier enregistrement de la Passion selon Saint Jean sur instruments d'époque, en 1965. Dirigé par Michel Corboz, il enregistre aussi la Passion selon Saint Matthieu et l'Oratorio de Noël. Pédagogue réputé - il a commencé à enseigner à 35 ans, Kurt Equiluz avait été nommé professeur à la Musikhoschule de Graz en 1971 et à l'Académie de musique et d'arts du spectacle de Vienne, en 1982. Le ténor avait aussi enregistré des œuvres sacrées de la période classique avec les Petits Chanteurs de Vienne, comme la Messe du Couronnement de Haydn.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.