Publicité

Musicopolis des compositrices

Par
Le Bal blanc, Joseph Marius Jean Avy  (1871-1939)
Le Bal blanc, Joseph Marius Jean Avy (1871-1939)
- Getty

Retrouvez toutes les émissions de Musicopolis consacrées à des musiciennes. Musicopolis, l’émission de France Musique qui explore chaque jour une oeuvre différente (sa genèse, sa création) dans son contexte géographique et historique. Du lundi au vendredi à 13 heures.

Période médiévale

Vers 1150 : Hildegard von Bingen, religieuse, scientifique, artiste

Fin du XIIe siècle : Les chants oubliés de la Comtesse de Die

Publicité

Période baroque

1570 à Venise : Publication du Second livre de Madrigaux de Maddalena Casulana

1593 à Ferrare : Vittoria Aleotti nonne à Ferrare

1625 à Florence : Francesca Caccini, première à l'opéra

1644 à Venise : Barbara Strozzi compose le Premier livre de Madrigaux

1650 à Milan : Les Vêpres de la Vierge de Chiara Margarita Cozzolani

1694 à Paris : Céphale et Procris d'Elisabeth Jacquet de la Guerre

1695 à Paris : Antonia Bembo Lamento della Vergine

1740 à Bayreuth : Argenore de Wilhelmine de Bayreuth

25 min

Période classique

1772 à Londres : Le Concerto pour violon n°5 de Maddalena Lombardini

1772 à Vienne : Les cantates de Marianna Martines

1784 à Paris : Hélène de Montgeroult, enseigner le piano

1807 à Paris : La Sonate n°9 op.5 de Hélène de Montgeroult

1823-1825 dans toute l'Europe ! : Nocturne de Maria Szymanowska

25 min

Période romantique

1834 à Berlin :  Le Quatuor à Cordes de Fanny Mendelssohn

1834 à Berlin : Les Concerts à la maison de Fanny Mendelssohn

1835 à Leipzig : Le Concerto pour piano op.7 de Clara Wieck

1836 à Paris : La Esmeralda de Louise Bertin

1838 à  Paris : Pauline Viardot, la mélodie au coeur

1839 à Vienne : Emilia Giuliani, une vie dédiée à la guitare

1840 en Allemagne : Josephine Lang, chanter pour vivre

1848 à Bonn : Johanna Kinkel, une compositrice dans la tourmente révolutionnaire

1849 à Paris : La Symphonie n°3 de Louise Farrenc

1857 à Stockholm : Laura Netzel, entre Finlande et Suède

1862 à Berlin : La Symphonie n°5 d'Emilie Mayer

1877 à Paris: Louise Héritte Viardot Quatuor en ré mineur

24 min

1882 à Paris : Irlande d'Augusta Holmès

1883 à Leipzig : Luise Adolpha Le Beau Quatuor avec piano op 28

1884 à Göteborg : Elfrida Andrée, Trio en sol mineur

1885 à Paris : Clémence de Grandval, vicomtesse et néanmoins compositrice

1886 à Paris : Cécile Chaminade, Trio n°2 op 34

1888 à Londres : Agathe Backer Grøndahl, Etudes op.22

1891 aux Pays-Bas : Amanda Maier, violoniste et compositrice

1893 à Stockholm : Alice Tegnér, composer aussi pour les enfants

1898 à Paris : Sonate pour violoncelle et piano "Titus et Bérénice" de Rita Strohl

Fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne : Les compositrices britanniques

Fin du XIXe siècle à Stockholm : L'oeuvre de Valborg Aulin

Fin du XIXe siècle en Europe : L'oeuvre d'Agathe Backer Grøndahl

Période moderne

Début du XXe siècle : L'oeuvre d'Alma Mahler

1901 à Paris : Le Concerto pour Harpe de Henriette Renié

1904 à Paris : Cendrillon de Pauline Viardot

1905 à Paris : Le Quatuor n°1 op.69 de Mel Bonis

1905 à Saint-Petersbourg  : La Symphonie en si mineur de Leokadiya Kashperova

1908 à Paris : Quatre mélodies d'Ethel Smyth

1911 à Paris : Lili Boulanger, la préparation du Prix de Rome, comme une athlète

1913 à Paris : Nadia Boulanger, Fantaisie variée pour piano et orchestre

1913 au Pays de Galles : Morfydd Llwyn Owen, compositrice galloise

1913 au Pays de Galles : Grace Williams, deuxième compositrice Galloise

1914 à Paris : Charlotte Sohy, une symphoniste oubliée

1915 à Paris : Ina Boyle, l'Irlande au coeur

1917 à Paris : Trio pour piano et cordes de Germaine Tailleferre

1917 à Arcachon : Lili Boulanger, Psaume 130 "Du fond de l'abîme" 

1919 en Croatie : Dora Pejacevic, première compositrice croate

Années 1920 à Chicago : L'oeuvre de Ruth Crawford Seeger

1922 à Londres : Le Trio pour piano et cordes de Rebecca Clarke

1923 à Varsovie : Grazyna Bacewicz, composer avec son époque

1928 aux Pays Bas : Henriette Bosmans, sans musique la vie est inutile

1928 à Londres : Elizabeth Maconchy, première présidente de la Guilde des Compositeurs britanniques

1930 à New-York : Louise Talma, d'Arcachon à New York en passant par Fontainebleau

1931 à Édimbourg : The Prison d'Ethel Smyth

1933 à Chicago : Symphonie n°1 de Florence Price

1934 à Paris : Concerto pour 2 pianos, 4 saxophones, choeur et orchestre de Germaine Tailleferre

1937 à Paris : La Partita pour piano et cordes op 20 de Vitězslava Kapralova

1937 au Vénézuela : Modesta Bor, compositrice vénézuélienne

1942 à Washington : Le Quatuor op.89 d'Amy Beach

1942 en Russie : Zara Levina, compositrice soviétique

1943 à Londres : Imogen Holst, Trois Psaumes

1944 à Prague : Géraldine Mucha, de Londres à Prague

Période contemporaine

1939 à Londres : Ruth Gipps, compositrice britannique de l'après-guerre

1939 à Paris : Fernande Decruck, la compositrice et le saxophone

1940 à Paris : Odette Gartenlaub, compositrice, pianiste, pédagogue

1941 en Angleterre : Le Noël des compositrices : The Little Drummer Boy de Katherine Davis

1943 en Australie : Peggy Glanville-Hicks, de Melbourne à Sydney via le tour du monde

1945 à Paris : Jeanne Demessieux, organiste prodige

1946 à Paris : Le Concerto Sicilien de Henriette Roget

1953 à Winnipeg : Sophie Carmen Eckhardt-Gramatté, compositrice non-conventionnelle

1953 en Estonie : Ester Mägi, première dame de la musique estonienne

1959 à Paris : La Cabine téléphonique de Claude Arrieu

1962 à Moscou : La Chaconne de Sofia Goubaidoulina

24 min

1966 à Brême : Stripsody de Cathy Berberian

1966 à Paris : Discordances d'Yvonne Desportes

1971 à Paris : L'Éternel Féminin d'Yvonne Desportes

1971 à Helsinki : La Symphonie n°3 d'Helvi Leiviskä

1973 à New-York : Ellen Taafe Zwilich, première partout

1973 dans le Minnesota : Libby Larsen "communiquer ce que c'est d'être vivante"

1979 en Belgique : Ephémères de Jacqueline Fontyn

1984 à Paris : Suzanne Giraud, l'itinéraire d'une compositrice

1988 à New York : Le "Deep Listening" de Pauline Oliveros

1988 à Londres : The Seasons de Thea Musgrave

1990 au Canada : Alexina Louie, faire descendre le tigre de la montagne

1991 à Saint Petersbourg : La Symphonie n°5 de Galina Oustvokskaia

1997 à Montpellier : Le Concerto pour piano de Graciane Finzi

1997 à Cardiff : Le Concerto pour piano d'Unsuk Chin

1999 à Vienne : Olga Neuwirth, en désaccord avec le monde

2001 à Londres : Eleanor Alberga, compositrice jamaïcaine

2005 à Glens Falls : Made in America de Joan Tower

2006 à Paris : Omen d'Edith Canat de Chizy

2009 à New York : Jennifer Higdon, prix Pulitzer

2013 en Estonie : Galina Grigorjeva, la spiritualité orthodoxe

2015 en Ile de France : Camille Pépin, compositrice d’aujourd'hui

2016 à Paris : Iliade l'amour de Betsy Jolas