Publicité

Orchestre régional de Caen et de l'Opéra de Rouen : la fusion n'aura pas lieu

Par
La région envisage toujours un rapprochement entre les deux structures.
La région envisage toujours un rapprochement entre les deux structures.
© Maxppp - Yves-René Tapon

Le projet de "rapprochement" se poursuit malgré tout, avec notamment la volonté d'une direction artistique commune, indique la région Normandie. "Si le mot change, l'idée reste la même", juge un musicien interrogé par France Musique.

Le projet, annoncé fin décembre, avait provoqué une lever de boucliers chez les musiciens. Il n'en sera finalement rien, ou presque. La fusion de l'orchestre de l'opéra de Rouen et de l'orchestre régional de Caen a été abandonnée, ont annoncé lundi lors d'une conférence de presse les élus de la région Normandie. Ces derniers ne renoncent pas à un rapprochement des deux structures, mais privilégient finalement une refonte des statuts de l'Établissement public de coopération culturelle (EPCC) : l'organisme, qui portait jusqu'ici l'orchestre de l'opéra Rouen Normandie, aura également à sa charge l'orchestre de Caen.

Dans un communiqué, la région affirme qu'il s'agit "d'unifier la direction générale du projet et de sa direction musicale", de "rassembler des financements au sein d'une structure unique" et de travailler à "construire un cadre réglementaire unifié." L'objectif est aussi de mettre en place une co-direction, indique le président de la région Normandie, Hervé Morin, ainsi que de décrocher à terme le convoité label "Orchestre national en région". Les deux sites, à Rouen et à Mondeville (à côté de Caen), seront préservés.

Publicité

"Le mot change, mais l'idée reste la même"

Le 14 juin dernier, les musiciens avaient fait grève contre la fusion annoncée. Sont-ils satisfaits de l'abandon du projet ? "La mise en œuvre de la grève et l'arrivée des syndicats en tant qu'interlocuteurs a fait évoluer un peu le projet, nous sommes heureux d'être inclus dans la discussion. Mais si le mot change, l'idée reste la même", réagit Nicolas Musset, contrebassiste et flûtiste à l'Opéra de Rouen, interrogé par France Musique. "Nous sommes toujours aussi dubitatifs sur le projet final, notamment sur l'aspect artistique. Nous avons l'imrpession qu'ils ont construit un magasin pour vendre un produit, mais nous ne savons toujours pas quel produit ils vendront."

Le contrebassiste également circonspect quant à la "co-direction" annoncée : "Nous souhaitions qu'il reste deux têtes directrices. Nous comprenons qu'il soit plus simple et plus efficient d'avoir un seul organe décisionnel, mais qui sera à sa tête ? Cela nous interroge." Les musiciens souhaiteraient aussi continuer à être consultés tout au long du rapprochement entre les deux structures. "Nous espérons qu'il s'agisse d'une vraie main tendue. Pas comme ce qu'il s'était passé lors de la première phase du projet..."