Le violoniste Renaud Capuçon
Le violoniste Renaud Capuçon
Le violoniste Renaud Capuçon - Simon Flower
Le violoniste Renaud Capuçon - Simon Flower
Le violoniste Renaud Capuçon - Simon Flower
Publicité
Résumé

Directeur artistique des Sommets Musicaux de Gstaad, le violoniste et chef Renaud Capuçon évoque ce matin l'organisation de ce festival inédit. Plus généralement il nous livre son opinion sur la situation et l'état d'esprit des musiciens et des festivals face à la cinquième vague de l'épidémie.

avec :

Renaud Capuçon (violoniste français (Chambery, 1976 –)).

En savoir plus

Aujourd'hui, de nombreux concerts et festivals doivent faire face à des annulations de dernière minute en raison de la diffusion éclaire du variant omicron. Heureusement, la 22ème édition des Sommets Musicaux de Gstaad, dont Renaud Capuçon assure la direction artistique, aura bien lieu du 28 janvier au 5 février. Comment les festivals arrivent-ils à s'organiser en cette période particulièrement instable ? Renaud Capuçon répond à nos questions au micro de Jean-Baptiste Urbain.

Gérer un festival en période omicron

Perchée au cœur des montagnes suisses, la prestigieuse ville de Gstaad accueille chaque année depuis 2001 les Sommets Musicaux de Gstaad. Ce festival réunit comme toujours une programmation exigeante : pour cette 22ème édition il accueille notamment le violoniste Gidon Kremer, la pianiste Maria João Pires, ou encore le compositeur Wolfgang Rihm, qui donnera une création de sa nouvelle pièce "Episode".

Publicité

Pour l'instant, ce festival reste intacte, préservé de toute menace d'annulation. Cependant, les organisateurs restent prudents : "Chaque jour peut entraîner un cas positif, une annulation… alors on reste en éveil".

"Il ne faut pas perdre l'enthousiasme du public !"

Renaud Capuçon explique que cette situation reste anxiogène pour les musiciens et les organisateurs de festivals : "En ce moment, les musiciens ne traversent pas une période très facile. On aura tout eu : des annulations en cascade, des tests positifs… donc vivement que ça s'arrête !". Les festivals craignent également une réticence du public à revenir dans les salles de concerts : "J'ai peur que certaines personnes abandonnent l'idée de venir à des concerts, et c'est à nous de tout faire pour que ce ne soit pas le cas." Cependant, Renaud Capuçon se veut optimiste face à la conjoncture de l'épidémie : "Même si j'imagine à quel point cette situation est fatigante pour certains artistes, j'essaie de voir la fin de la fin de cette pandémie et de trouver des solutions."