L'association Tous pour la musique défend une République de la Musique
L'association Tous pour la musique défend une République de la Musique
L'association Tous pour la musique défend une République de la Musique ©AFP - Martín Gorostiola / NurPhoto
L'association Tous pour la musique défend une République de la Musique ©AFP - Martín Gorostiola / NurPhoto
L'association Tous pour la musique défend une République de la Musique ©AFP - Martín Gorostiola / NurPhoto
Publicité
Résumé

Avec 13 propositions à destination des candidats à l'élection présidentielle, l'association "Tous pour la musique" publie un manifeste visant à défendre une "République de la Musique" et souhaite, entre autres, développer une musique de proximité dans les régions.

En savoir plus

L’élection présidentielle arrive à grands pas. Alors que dans deux mois aura lieu le premier tour, trois cents professionnels du secteur musical viennent de signer un manifeste intitulé "Pour une République de la musique". Impulsé par l’association "Tous pour la musique" qui fédère des professionnels du secteur, ce plaidoyer vise à mettre la musique au centre du débat public. Pour Jean-Christophe Bourgeois, président de l'association et directeur de Sony Music Publishing, "c’est plus nécessaire que jamais surtout car on sort de deux années particulièrement difficiles pour le secteur". En effet, alors que l’on constate depuis la rentrée une désertion des spectateurs dans les salles de spectacle, Roselyne Bachelot a confirmé récemment une baisse de 25% de la fréquentation par rapport à 2019.

"La musique est la pratique culturelle préférée des français"

Publicité

C’est dans ce contexte que l’association vient d’intégrer à son manifeste treize propositions pour replacer la musique au centre des préoccupations, regroupées sous quatre axes distincts. Il s'agit tout d'abord de développer une culture musicale pour tous les français, une musique de proximité, une valorisation des artistes ainsi que le renforcement d’une volonté politique claire pour cette pratique culturelle.
Pour les signataires, c’est surtout le rôle social de la musique qui doit être mis en avant par les candidats à la présidentielle : "La musique est un vecteur de lien social sans pareil et à un rôle important à jouer". Selon Jean-Christophe Bourgeois, cet axe est insuffisamment valorisé dans le débat public.
Toutefois, depuis la publication de ce manifeste, le président de "Tous pour la musique" affirme avoir reçu plus de retours de la part des candidats qu'auparavant ; il se félicite de multiplier les échanges avec leurs référents culture, et cela avant qu’ils ne mettent la touche finale à leur programme.

"La musique est une chance pour la France et ça serait une grande erreur pour les candidats de ne pas s’en emparer"

Références

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain