L'IRCAM (’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) créé par Pierre Boulez
L'IRCAM (’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) créé par Pierre Boulez
L'IRCAM (’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) créé par Pierre Boulez - .
L'IRCAM (’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) créé par Pierre Boulez - .
L'IRCAM (’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) créé par Pierre Boulez - .
Publicité
Résumé

La musique contemporaine française s’est éloignée de la cité et le manque d’intérêt du public donne l’impression que ce secteur est en état de mort cérébrale, s’inquiète Raphaël Cendo dans une tribune au « Monde ». Le compositeur revient sur ce sujet épineux.

En savoir plus

Comment se porte la musique contemporaine en France ? Qu'en est-il dans les autres pays ? Le public se déplace t-il toujours aux concerts de musique de création ? Ce matin, Jean-Baptiste Urbain reçoit Raphaël Cendo au micro de France Musique, pour revenir sur sa tribune sur le site du journal Le Monde, qui a provoqué des réactions violentes sur les réseaux sociaux, et une nouvelle querelle entre compositeurs.

Raphaël Cendo vit à Berlin, ce qui lui permet d'avoir un regard différent sur la musique contemporaine, et de comparer l'effervescence et la diversité des choix musicaux entre les deux pays.

Publicité

Selon lui, il y a davantage d'inventivité à Berlin, et cela est dû à l'auto-censure venant des compositeurs français eux-mêmes. Dans le but de faire perdurer la tradition Boulezienne, nombre d'entre eux ne se permettent pas la diversité et les mélanges, le processus de création et d'innovation semble bloqué. 

Nous avons péché par arrogance, persuadés d’être les seuls penseurs de la musique et du son, et nous payons aujourd’hui le prix de notre consanguinité 

Pour Raphaël Cendo, bien qu'il ne faille rien enlever au génie de Boulez, la reproduction de son système créé dans les années soixante-dix ne permet plus l'accès à la modernité aujourd'hui, en 2022. 

Reproduire un système passéiste ne peut plus correspondre à notre temps

Le compositeur nous fait part de ses questionnements. Comment intégrer l'harmonie dans un discours radicalement moderne ? Comment réarticuler du sens ?  Comment trouver une approche nouvelle, qui engloberait une réconciliation esthétique, afin de retrouver le rapport à la musique populaire, comme a su faire le mouvement hyperpop. Selon Cendo, c'est l'une des clés pour faire sortir la musique de création française de son coma :  renouer avec la musique populaire. C'est ce qu'il encourage la nouvelle génération de compositeurs à rechercher…

La jeunesse sera toujours l'espoir de l'Art

Retrouvez toute la Tribune dans le journal Le Monde 

Références

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain
Claire De Prekel
Collaboration