Ile Maurice : joueur et danseuse de Séga ©AFP - Emilio Suetone / Hemis
Ile Maurice : joueur et danseuse de Séga ©AFP - Emilio Suetone / Hemis
Ile Maurice : joueur et danseuse de Séga ©AFP - Emilio Suetone / Hemis
Publicité
Résumé

L'association "Claw Art" s'attache à promouvoir le patrimoine musical de l'Ile Maurice, grâce à un atelier de fabrication et de réparation d'instruments traditionnels mauriciens comme la ravanne, la maravanne ou encore le triangle, mais aussi un musée et une école de musique.

En savoir plus

Notre invité Eric Maquenhen développe des activités de tourisme durable à l'Ile Maurice et participe dans ce cadre à la valorisation et la défense de la culture mauricienne, et notamment la culture afro-malgache. "La culture ici est diverse puisque L'Ile Maurice n'a pas de population autochtone", nous explique-t-il. "Celle-ci est venue 'du dehors' comme on dit en créole mauricien, et la part africaine et malgache est tout à fait importante." Avec les fondateurs de l'association "Claw Art" - le musicien et facteur d'instruments Shallum Emilien et le percussionniste Finlay David, Eric Maquehen souhaite plus spécifiquement développer et défendre le patrimoine musical de l'Ile. Par exemple, la musique historique de Maurice, le "Séga typique", inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, est selon lui trop souvent présentée dans une version folklorique ou édulcorée. Le centre a un triple objectif : "d'abord une fonction mémorielle, avec un musée qui va regrouper tout un panel d'instruments issus de cette culture afro-malgache mais aussi indienne (avec des tablas, des sitars), un atelier de fabrication et de réparation de ces instruments, et enfin une école de musique qui s'adresse d'abord aux enfants mauriciens, mais pas uniquement car il sera aussi possible d'accueillir des touristes. Dans la construction d'un citoyen tous les arts et la musique en particulier sont un vecteur d'épanouissement, et c'est dans cet esprit que nous travaillons. "

4 min

L'association "Claw Art" est actuellement à la recherche de soutiens financiers pour permettre la rénovation d'un bâtiment qui abritera à terme le musée et l'école de musique, "puis dans un second temps la construction de l'atelier, afin que tout le monde puisse travailler dans de bonnes conditions. Nous allons lancer cette semaine une plateforme de financement participatif, certainement sur la plateforme Ulule."

Publicité
1h 00
Références

L'équipe

Gabrielle Oliveira Guyon
Gabrielle Oliveira Guyon
Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain