Le marché de la musique enregistrée semble retrouver un certain aplomb à en croire l'entrée en bourse d'Universal Music ©Maxppp - Bruno Souillard
Le marché de la musique enregistrée semble retrouver un certain aplomb à en croire l'entrée en bourse d'Universal Music ©Maxppp - Bruno Souillard
Le marché de la musique enregistrée semble retrouver un certain aplomb à en croire l'entrée en bourse d'Universal Music ©Maxppp - Bruno Souillard
Publicité
Résumé

Alors qu'Universal Music annonce son entrée en bourse et que le groupe Outhere rachète le label Channel Classics, le secteur de la musique enregistrée semble retrouver un nouveau souffle. Comment le marché du disque se porte suite à la crise sanitaire ? Réponse avec Aude Giger.

avec :

Aude Giger (Journaliste).

En savoir plus

Selon Aude Giger, les consommateurs de musique classique sont encore très attachés au support CD, et l'augmentation du streaming ne compense pas tout à fait la baisse de 20% des ventes physiques constatée dans le rapport du Syndicat national des producteurs phonographiques publié en mars 2021. Concernant le rachat de Channel Classics, il permet au groupe Outhere de s'ouvrir à de nouveaux marchés et d'enrichir son catalogue pour exister sur les plateformes de streaming. "Ce rachat est un phénomène qui va se généraliser dans les prochaines années" analyse Aude Giger. 

Beaucoup de musiciens ont profité du confinement pour enregistrer des disques. Aude Giger rappelle que financièrement ce n'est pas du tout intéressant pour eux, mais qu'en revanche c'est "une carte de visite indispensable" pour être programmé en concert, ou même à la radio. "Tous les artistes veulent faire des disques aujourd'hui !"

Publicité
Références

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain