Une pétition du SNEA appelle Emmanuel Macron à rouvrir les conservatoires / Cours de musique distancié en conservatoire - Le fil de l'actu avec Michel Ventula  ©Getty -  picture alliance / Contributeur
Une pétition du SNEA appelle Emmanuel Macron à rouvrir les conservatoires / Cours de musique distancié en conservatoire - Le fil de l'actu avec Michel Ventula ©Getty - picture alliance / Contributeur
Une pétition du SNEA appelle Emmanuel Macron à rouvrir les conservatoires / Cours de musique distancié en conservatoire - Le fil de l'actu avec Michel Ventula ©Getty - picture alliance / Contributeur
Publicité
Résumé

Les enseignements artistiques toujours considérés comme "non-essentiels" : le Syndicat National des Enseignants et Artistes a publié le 2 mai une lettre ouverte, doublé d'une pétition, a Emmanuel Macron, demandant la réouverture de tous les lieux d'apprentissages artistiques.

En savoir plus

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale, avait annoncé en conférence de presse que les conservatoires rouvriraient dès le 26 avril, mais uniquement pour les classes à horaires aménagés, ce que de nombreux enseignants ne comprennent pas. Une lettre et une pétition pour la réouverture des conservatoires ont été adressées il y a quelques jours à Emmanuel Macron, initiées par le Syndicat des Enseignants et Artistes, dont Michel Ventula est le secrétaire général. "Nous regrettons l'incohérence des décisions prisent par l'état nous concernant. Madame la Ministre avait annoncé devant l'Assemblée Nationale que tous les élèves étaient retournés au conservatoire, ce sont des fausses informations !", regrette-t-il.

Dans cette lettre, le SNEA déplore que les enseignements artistiques soient considérés comme des loisirs, et de fait, non-essentiels. "La musique et la danse sont des apprentissages qui commencent tôt, et qui se révèlent professionnalisants au fil des ans, c'est un problème récurrent et un enseignement essentiel."

Publicité

Pour les élèves qui ne peuvent pas revenir sur place, le télé-enseignement "n'est pas compatible avec les apprentissages artistiques", d'après Michel Ventula, qui ne comprend pas cette décision, malgré un protocole sanitaire en place dans les structures. De plus, cette fermeture prolongée amène au décrochage des élèves, notamment dans les milieux ruraux, où les petites structures sont au cœur des pratiques amateurs. 

Références

Programmation musicale

  • 07h25
    DESTOUCHES Sémélé : Aussitôt le bruit du tonnerre. Est-il un destin plus heureux (2ème partie) Sémelé
    DESTOUCHES Sémélé : Aussitôt le bruit du tonnerre. Est-il un destin plus heureux (2ème partie) Sémelé
    ANDRE CARDINAL DESTOUCHES (Compositeur)
    DESTOUCHES Sémélé : Aussitôt le bruit du tonnerre. Est-il un destin plus heureux (2ème partie) Sémelé

    , HELOISE GAILLARD (Chef d'orchestre), STEPHANIE D'OUSTRAC, AMARILLIS

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain