Publicité

Arnaud Merlin était hier soir au Centre Pompidou où la violoniste Isabelle Faust donnait un récital dans le cadre du Festival ManiFeste de l'Ircam. Compte-rendu au saut du lit dans la Matinale culturelle.

**Présentation du Centre Pompidou : **

"**Isabelle Faust ** aime croiser les époques et alterner le violon baroque avec cordes en boyaux et le violon contemporain, l’art excentrique d’un Heinrich Biber et les défis polyphoniques de Heinz Holliger. Soliste privilégiée de Claudio Abbado et Franz Bruggen, de Bernard Haitink et Philippe Herreweghe, Isabelle Faust pratique depuis longtemps le hors-piste historique. Michael Jarrell lui avait dédié son concerto pour violon, « paysage avec figures absentes » et sa relecture (Nachlese IV) où toute la scène appartient au violon soliste. Dornröschen, nom du Stradivarius de 1704 joué par la violoniste, adjoint aujourd’hui un nouveau commentaire à l’oeuvre d’origine, celui de l’électronique consubstantielle à la partition du violon."

Publicité

**Programme **

GEORGE BENJAMIN Trois miniatures pour violon solo
JOHANN GEORG PISENDEL Sonate en la mineur pour violon solo
MICHAEL JARRELL Dornröschen (Nachlese IVb), version avec électronique, création
HEINZ HOLLIGER Drei kleine Szenen für Violine solo : Ciacconina, Geisterklopfen, Musette funèbre, création française
**HEINRICH IGNAZ FRANZ BIBER ** Passacaglia
(Mystery Sonata)