Publicité
Résumé

Wayne Shorter, une avancée vers l’inconnu, vers le frisson des premières fois.

En savoir plus

présenté par Alex Dutilh, jusqu'au retour de Nathalie Piolé, lundi 19 septembre.

En écho à la publication des inédits de Charlie Parker, quelques exemples de ce qui pourrait définir un manifeste du jazz : une esthétique de l’inédit. Une manière de faire de chaque phrase, de chaque note, une avancée vers l’inconnu, vers le frisson des premières fois.

Publicité

C’est le cas pour chaque intervention du saxophoniste** Wayne Shorter**, quel que soit le contexte. C’est aussi le cas de Hank Jones et de son intuition pour introduire Autumn Leaves, pour Cannonball Adderley et son invité rare, Miles Davis. Cette séquence improvisée en studio, deviendra le canon pour ouvrir des milliers de versions à venir des Feuilles mortes

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

** Sur le même thème **

Références

L'équipe

Nathalie Piolé
Nathalie Piolé
Nathalie Piolé
Production
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Emmanuelle Lacaze
Collaboration