La pianiste française Vanessa Wagner (née en 1973)
La pianiste française Vanessa Wagner (née en 1973)
La pianiste française Vanessa Wagner (née en 1973) - Caroline Doutre
La pianiste française Vanessa Wagner (née en 1973) - Caroline Doutre
La pianiste française Vanessa Wagner (née en 1973) - Caroline Doutre
Publicité
Résumé

Une sélection non exhaustive, par la pianiste Vanessa Wagner, de ses découvertes, des morceaux qui l’accompagnent dans son quotidien : musique vocale, pour cordes, piano, ou électronique, dont le fil rouge se situe entre une certaine mélancolie et toujours une grande intensité émotionnelle

En savoir plus

Décrite par la presse comme une des pianistes "les plus curieuses et captivantes du paysage hexagonal" Vanessa Wagner mène une carrière à son image, exigeante, originale et engagée. Son jeu riche en timbres et couleurs lui permet d’explorer de multiples esthétiques.
Au fil de ses nombreuses expériences et collaborations, elle trace un chemin très personnel, allant du récital classique à la création contemporaine, l’enrichissant du répertoire minimaliste ou de projets avec des chorégraphes et musiciens d’horizons différents.

Très investie dans la musique de son temps, elle est dédicataire de plusieurs pièces de Pascal Dusapin, François Meimoun, François Sarhan et Alex Nante.
Elle poursuit une carrière de musicienne « classique » , interprétant le grand répertoire sur les scènes internationales et enregistre désormais pour le label La Dolce Volta.  Cette collaboration a donné lieu à 3 disques réunissant Mozart et Clementi (2017) Liszt et Arvo Part (2018)  et «  This is America » (2020) enregistré avec son complice Wilhem Latchoumia, qui réunit les grands noms de la musique américaine pour 2 pianos (Leonard Bernstein, Philip Glass, John Adams, Steve Reich …).

Publicité

En parallèle, elle arpente avec le label InFiné des chemins tout aussi personnels, mais peut-être plus intimes: Après Statea en 2016, en duo avec le musicien électronique Murcof, elle vient aujourd’hui poursuivre, avec Study of the Invisible (à paraître le 25 mars), le voyage entamé sur son disque solo Inland (2019) dans les contrées « minimalistes », recouvrant en réalité une multitude d’univers singuliers.
Directrice du Festival de Chambord depuis 10 ans, elle insuffle tout son éclectisme et sa modernité à ce lieu chargé d’histoire. Elle a été nommée Chevalier de la Légion d’Honneur en 2020

Programmation musicale

Michael Gordon
Rewriting Beethoven's Seventh Symphony : 2ème partie 
Orchestre symphonique de Bamberg
Jonathan Nott, direction
CANTALOUPE (2015)

Meredith Monk
On behalf of nature : Dark / Light 2 
Allison Sniffin, arrangement
Katie Geissinger, voix
Bohdan Hilash, clarinette
John Hollenbeck, percussions
ECM (2016)

Pascal Dusapin
To be sung : My sweet dear does hear 
Sarah Leonard, soprano
Susan Narucki, soprano
Rosemary Hardy, soprano
Geoffrey Carey, voix
Ensemble Le Banquet
Olivier Dejours, direction
COMPACTS RADIO FRANCE (1998)

Autechre
Nine
WARP RECORDS (1994)

Loscil
Monument builders
KRANKY (2016)

Steve Reich
City Life : Check it out
Ensemble Steve Reich
Brad Lubman, direction
NONESUCH (2008)

Philip Glass
Einstein on the beach : Knee Play 1 (Acte I)
The Philip Glass Ensemble
CBS (1979)

Hans Abrahamsen
Let me tell you : Partie III : I will go out now 
Barbara Hannigan, soprano
Orchestre symphonique de la radio bavaroise
Andris Nelsons, direction
WINTER & WINTER (2016)

Caroline Shaw
Plan & elevation : 5. The beech tree
Quatuor Attaca
NONESUCH (2019)

Thomas Ades
Concerto pour violon (Concentric Paths) : 1. Rings
Anthony Marwood, violon
Orchestre de chambre d'Europe
Thomas Ades, direction
WARNER CLASSICS (2011)

Tristan Perich
Surface Image - pour piano et électronique
Vicky Chow, piano
NEW AMSTERDAM RECORDS (2014)

Alex Nante
Prana for piano and electronics
Soundcloud 2013

Bryce Dessner
Murder ballades : Tears for sister Polly 
Eighth Blackbird
CEDILLE RECORDS (2015)

Louis Andriessen
Hout - pour piano marimba guitare electrique et saxophone tenor 
Bang on a can
CANTALOUPE (2002)

Beat Furrer
Voicelessness the snow has no voice - pour piano 
Marino Formenti, piano
COL LEGNO (2003)

David Lang
Youth (La giovinezza) : Just 
Trio Médiéval
David Lang, direction
INDIGO FILM (2015)