Cuba, la musique et le monde > La fin d'une époque : épisode • 40 du podcast Carrefour des Amériques à Cuba

Don Barreto et son orchestre cubain au Melody's Bar | La jeune Rita Cansino (Rita Hayworth) © Wikipedia
Don Barreto et son orchestre cubain au Melody's Bar | La jeune Rita Cansino (Rita Hayworth) © Wikipedia
Don Barreto et son orchestre cubain au Melody's Bar | La jeune Rita Cansino (Rita Hayworth) © Wikipedia
Don Barreto et son orchestre cubain au Melody's Bar | La jeune Rita Cansino (Rita Hayworth) © Wikipedia
Publicité

C’est le dernier chapitre des Carrefours des Amériques. Nous sommes dans les années 30 et la musique cubaine est plus que jamais à l’honneur de New York à Hollywood...

Il débute en 1939 à Berlin alors que la Rumba, que jouent le Palast Orchester et l’ensemble de Heinz Wehner, est très à la mode. La rumba d’un film oublié mais où joue une jeune actrice, Rita Cansino, devenue une star à Hollywood sous le nom de Rita Hayworth. Rita qui n’oubliera jamais ses amis latinos comme le musicien Cubain Xavier Cugat.
A Broadway, la rumba monte sur scène dans la comédie musicale « Anything goes » de Cole Porter et dans les grandes salles de concert avec George Antheil et William Russell.

En France les nazis ont envahi Paris. Les compositeurs cubains Moisés Simons et Don Barreto sont arrêtés.
A la Havane, loin du fracas des armes en Europe, la fête bat toujours son plein et Ernesto Lecuona est partout à l’affiche. Le splendide cabaret Tropicana, le « Paradis sous les Etoiles », ouvre ses portes avec en vedettes Bola de Nieve et Rita Montaner.

Publicité

Suivre ce lien pour retrouver la programmation musicale : Première diffusion le 26 août 2016

L'équipe