France Musique
France Musique
Publicité
Résumé

Une nuit magique signée Kurt Weill, des discothèques idéales par Sony et des concertos pour violoncelle de Haydn dirigés par Augustin Dumay. A 17h30, la minute de Mme disco : Anne Voisin nous fait entendre une archive de la discothèque de Radio France.

En savoir plus

17h30, la chronique d'Anne Voisin

**Charles Wilfrid de Bériot : l’unique enregistrement
**
Fils de Charles-Auguste de Bériot, violoniste virtuose et professeur à Bruxelles et de Maria Malibran, Charles-Wilfrid choisit le piano très jeune sous la direction de Sigismond Thalberg.
Elevé dans l’entourage de sa tante Pauline Viardot, créateur français du concerto pour piano d’Edouard Grieg en 1877, il devient professeur au Conservatoire de Paris, enseigne à Maurice Ravel – qui lui dédiera sa Rapsodie espagnole - , Charles Tournemire, et « ses espagnols » : Ricardo Viñes, Joaquin Malats, et, en auditeur libre, Enrique Granados.
S’il a composé quatre concertos pour piano, des œuvres symphoniques, de la musique de chambre, une méthode pianistique redoutable (Mécanisme et style : Le vade-mecum du pianiste ), une seule de ses œuvres est enregistrée : son concerto pour piano n°1 op 40 gravé au début des années 50 par le pianiste Peter Wallfisch, l'orchestre est sous la direction de William Cantrelle
- Référence : 78t Kineo [100/101/102]

Publicité
Références

L'équipe

Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production