La soprano Anna Netrebko dans La forza del destino de Verdi au Royal Opera House de Londres en mars 2019 ©Getty -  Robbie Jack / Corbis Entertainment
La soprano Anna Netrebko dans La forza del destino de Verdi au Royal Opera House de Londres en mars 2019 ©Getty - Robbie Jack / Corbis Entertainment
La soprano Anna Netrebko dans La forza del destino de Verdi au Royal Opera House de Londres en mars 2019 ©Getty - Robbie Jack / Corbis Entertainment
Publicité
Résumé

Anna Netrebko, lauréate du Polar Music Prize ; Jean-Paul Gasparian et Aaron Pilsan récompensés aux Sommets Musicaux de Gstaad ; le piano d'Angela Hewitt brisé ; La reconversion des danseurs classiques ; Polémique autour des Victoires de la musique.

En savoir plus

Anna Netrebko, lauréate du Polar Music Prize

La prestigieuse distinction suédoise a été décernée à la soprano russe et à la compositrice américaine Diane Warren, qui a signé beaucoup de titres pour Whitney Houston et Céline Dion. Les lauréates recevront chacune un million de couronnes, lors d’un gala à Stockholm le 9 juin prochain. 

Deux pianistes récompensés aux Sommets Musicaux de Gstaad 

La 20e édition du Festival a décerné le prix Thierry Scherz à Jean-Paul Gasparian. Le Prix André Hoffmann, qui récompense l’interprétation d’une œuvre contemporaine crée par le festival, cette année par Camille Pépin, a quant à lui été attribué à l’autrichien, Aaron Pilsan

Publicité

Après Ballaké Sissoko, c’est aujourd’hui la pianiste Angela Hewitt qui pleure son instrument

Un piano F278 Fazioli unique au monde, le seul à quatre pédales, qui a été brisé alors que des déménageurs tentaient de le sortir de studio à Berlin. Cela faisait près de dix-sept ans qu’il accompagnait la pianiste à chacun de ses concerts et enregistrements en Europe. « C’était mon meilleur ami », a déclaré la musicienne, qui sous le choc, a attendu dix jours avant d’annoncer la nouvelle. Non réparable, ce piano est estimé à environ 178 000 euros. 

La reconversion des danseurs classiques 

Soumis à de grandes contraintes physiques tout au long au de leur carrière, difficile d’imaginer un danseur sur scène, une danseuse sur pointe, à l’âge de 65 ans. Et cela, les artistes en ont bien conscience. Pendant la contestation du projet de réforme des retraites, on a beaucoup entendu les danseurs de l’Opéra de Paris, qui défendent un régime spécial qui leur permet de partir à l’âge de 42 ans. Un régime qui n’existe pas dans les autres compagnies en France. Reportage à Bordeaux de Clément Buzalka.   

Polémique autour des Victoires de la musique 

Alors que la 35e édition des Victoires de la musique, dite Variété, se tient ce vendredi, elle s’accompagne de plusieurs critiques, notamment d’un manque de diversité. «  Quand on regarde la liste des nommés, on cherche en vain une diversité de couleur », déclare Manu Dibango dans Le Monde, rejoint dans sa critique par Jacob Desvarieux , dans une vidéo de la 1ere. Un manque de diversité que reconnait le président des Victoires, Romain Vivien, « ça pose des questions, il va falloir y travailler ». 

Références

Programmation musicale

  • 07h39
    DUSSEK Concerto pour piano ne Fa Maj op 14 : 3. Rondeau
    DUSSEK Concerto pour piano ne Fa Maj op 14 : 3. Rondeau
    JAN LADISLAV DUSSEK (Compositeur)
    DUSSEK Concerto pour piano ne Fa Maj op 14 : 3. Rondeau

    , HOWARD SHELLEY (Chef d'orchestre)

L'équipe

Sofia Anastasio
Production