« Le plus grand désastre de l’histoire de l’industrie de la musique » titre le New York Times pour évoquer la disparition en fumée de décennies d’enregistrements musicaux. Chuck Berry en fait partie.
« Le plus grand désastre de l’histoire de l’industrie de la musique » titre le New York Times pour évoquer la disparition en fumée de décennies d’enregistrements musicaux. Chuck Berry en fait partie.
« Le plus grand désastre de l’histoire de l’industrie de la musique » titre le New York Times pour évoquer la disparition en fumée de décennies d’enregistrements musicaux. Chuck Berry en fait partie. - Sean Freeman / The New York Times - Michael Ochs
« Le plus grand désastre de l’histoire de l’industrie de la musique » titre le New York Times pour évoquer la disparition en fumée de décennies d’enregistrements musicaux. Chuck Berry en fait partie. - Sean Freeman / The New York Times - Michael Ochs
« Le plus grand désastre de l’histoire de l’industrie de la musique » titre le New York Times pour évoquer la disparition en fumée de décennies d’enregistrements musicaux. Chuck Berry en fait partie. - Sean Freeman / The New York Times - Michael Ochs
Publicité
Résumé

Une série de reportages consacrée aux Etats-Unis, une enquête révélant la disparition de centaines de milliers d'enregistrements musicaux, Thierry Fischer nommé à la tête de l’Orchestre symphonique de Sao Paulo ; et enfin : l’Académie des Beaux-Arts accueille aujourd'hui Bruno Mantovani !

En savoir plus

Une série de reportages consacrée aux Etats-Unis

Après la Cliburn Junior competition à Dallas, Sofia Anastasio vous parle aujourd'hui des orchestres américains. En effet, comme l’a rappelé Christian Merlin dans son émission Au chœur de l’orchestre sur France Musique, les Etats-Unis comptent 164 orchestres symphoniques permanents. Alors il y a ceux que l’on appelle les Big Five, les 5 plus importants, parmi lesquels le Philharmonique de New York. Cependant, le pays dispose donc de très nombreux autres orchestres professionnels  

  • Immersion signée Sofia Anastasio

À lire aussi : Jouer dans un orchestre américain, une responsabilité et une fierté

Une enquête du New York Times Magazine a révélé la disparition de centaines de milliers d’enregistrements musicaux, dans un incendie à Hollywood en 2008

C’est le jour où « la musique a brûlé » titre le journal américain qui parle du plus « grand désastre de l’histoire du secteur de la musique » ! 

Publicité

En 2008, un incendie ravageait les studios Universal Music à Hollywood. Si à l’époque, on a déploré la disparition d’archives cinématographiques, Universal a réussi à dissimuler celles de centaines de milliers d’enregistrement musicaux. Dans un rapport confidentiel, Universal Music estime cette perte à cinq cents mille titres parmi lesquels des masters, des enregistrements originaux de Billie Holiday, Louis Armstrong, Duke Ellington, John Coltraine, Elton John ou encore Nirvana

La liste des artistes et des œuvres concernés est aussi longue qu'effrayante !

À lire aussi : Des centaines de milliers d’enregistrements musicaux disparus dans un incendie en 2008

Thierry Fischer est nommé à la tête de l’Orchestre symphonique de Sao Paulo

Le chef suisse deviendra directeur musical de l’ensemble brésilien à partir de 2020 et succédera à Marin Alsop, qui le dirige depuis 2012 !

À réécouter : 2 concerts : l'Orchestre symphonique de São Paulo joue Ginastera, Villa-Lobos et Dvorák et le pianiste Nelson Freire joue Debussy, Rachmaninov et Chopin

En France, l’Académie des Beaux-Arts accueille aujourd'hui un nouveau membre

Élu membre de l’Académie en 2017, Bruno Mantovani sera officiellement installé dans la section de composition musicale tout à l’heure au terme d’une cérémonie. Il sera d’ailleurs le benjamin sous la coupole. Le compositeur, qui s’apprête à quitter la direction du Conservatoire National Supérieur de Paris a pour l’occasion répondu à l’interview « Dernier verre » du Figaro dans laquelle nous découvrons son coup de cœur pour le travail du chef Kirill Petrenko !
 

À réécouter : Bruno Mantovani : "Streets" (extrait), dirigé par Bruno Mantovani

Références

Programmation musicale

  • 07h46
    TCHAIKOVSKI Capriccio italien op 45
    TCHAIKOVSKI Capriccio italien op 45
    PIOTR ILITCH TCHAIKOVSKI
    TCHAIKOVSKI Capriccio italien op 45

    Interprètes PIOTR ILITCH TCHAIKOVSKI, EDUARDO MATA, ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE DALLAS

    Album Eduardo Mata dirige l'orchestre symphonique de Dallas
    Label RCA

L'équipe

Sofia Anastasio
Production