Théo Mérigeau, Karol Mossakowski & l'équipe technique
Théo Mérigeau, Karol Mossakowski & l'équipe technique
Théo Mérigeau, Karol Mossakowski & l'équipe technique ©Radio France - Anne Montaron
Théo Mérigeau, Karol Mossakowski & l'équipe technique ©Radio France - Anne Montaron
Théo Mérigeau, Karol Mossakowski & l'équipe technique ©Radio France - Anne Montaron
Publicité
Résumé

Pour l'organiste Karol Mossakowski, artiste en résidence à la Maison de la Radio et de la musique, le jeune compositeur Théo Mérigeau a imaginé cinq miniatures sauvages et organiques : Hoquetus Animalis

En savoir plus

« Hoquetus Animalis » pour orgue de Théo Mérigeau
Karol Mossakowski (orgue)
Enregistré le 13 janvier 2022 , Auditorium de Radio France

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Karol Mossakowski

L'organiste Karol Mossakowski et le compositeur Théo Mérigeau se sont croisés il y a quelques années au CNSMdP (classe d’orchestration).Le hasard a fait qu’ils se sont retrouvés autour du grand orgue de la Maison de la radio et de la musique. C’est Karol Mossakowski qui a sollicité Théo Mérigeau pour l’écriture d'une pièce nouvelle pour orgue.Le jeune organiste, artiste en résidence à Radio France depuis deux ans, aime découvrir et créer des pièces de compositeurs non organistes, car ils abordent souvent l’instrument avec un regard neuf et non orthodoxe.

Publicité

Théo Mérigeau

Théo Mérigeau est percussionniste. Il pratique encore la percussion au sein de plusieurs gamelans (Bali et Java).Ce contact régulier à l’instrument, à la vibration, au son physique lui est indispensable. Il ne pourrait concevoir composer de la musique sans en jouer.

Quand il a su qu’il allait composer pour l'orgue de Radio France, il a lui-même posé ses mains (et ses pieds) sur l’instrument. Il a exploré « la bête » en improvisant !Il a découvert des modes de jeu propres à cet instrument, comme par exemple l’effet de vent modulable, et il s’en est beaucoup servi dans Hoquetus animalis.

"Hoquetus animalis"

En tâtonnant sur l’instrument, il a retrouvé des sonorités de son quotidien d’urbain (il vit près de la Porte de la Villette, et s’est souvenu des Klaxons des voitures dans le 5ème mouvement de la pièce). Certains sons lui ont aussi évoqué des cris d’animaux. Il y a donc un bestiaire caché dans ces cinq pièces. Au contact de l’instrument, il a complètement changé son idée première de la pièce, trop mentale, trop éloignée de la réalité de l’orgue.

Compositeur et interprète ont avancé ensemble sur la genèse de "Hoquetus animalis" et ont pris beaucoup de plaisir à créer ensemble cette suite de miniatures. Au moment de l’enregistrement, Théo Mérigeau tournait les pages de  Karol Mossakowski. Régulièrement, ils venaient écouter ensemble les prises en studio. Leurs corps se balançaient, emportés par cette musique de "chamane" !"Hoquetus animalis" est très sollicitant pour l’interprète. C’est justement ce qu’a apprécié Karol Mossakowski : sortir de sa zone de confort, et approcher son instrument autrement (vaincre par exemple les difficultés du hoquet (hoquetus), ces moments où la ligne mélodique est divisée entre main gauche et main droite (technique du gamelan)…

Chaque tableau de "Hoquetus animalis" développe une idée simple. Théo Mérigeau aime l’image de la vie du papillon, si brève et intense. Ces brèves sont un peu comme cinq vies et morts d'un papillon...

Equipe de son :
Bruno Mourlan, Amandine Frichou, Maxime de Peretti
Direction artistique : Etienne Pipard
Coordination : Amélie Burnichon

Musiques en plus : de Théo Mérigeau

  • Hoquetus Mechanicus Ensemble Intercontemporain, direction : Simon Proust violon : Hae-Sun Kan / alto : Odile Auboin
    violoncelle :Eric-Maria Couturier / Contrebasse : Nicolas Crosse
    Accordéon : Ambre Vuillermoz / saxophone soprano : Rui Ozawa
    clarinette : Martin Adamek / Trompette :Lucas Lipari-Mayer / Percussions : Samuel Favre
  • Points de maille
    Orchestre des lauréats du conservatoire, direction : Laurent Cuniot
  • Lisière en pointillé 
    flûte : Kaisa Kortelainen, accordéon : Théo Ould, Piano mécanique
  • Equivoque
    Electronique et piano mécanique
  • Zoom-in/Zomm out
    Gamelan Puspawarna
Références

L'équipe

Anne Montaron
Anne Montaron
Anne Montaron
Production
Françoise Cordey
Réalisation
Marjolaine Portier-Kaltenbach
Marjolaine Portier-Kaltenbach