Xu Yi, Elise Chauvin et le duo des frères Tosi en enregistrement
Xu Yi, Elise Chauvin et le duo des frères Tosi en enregistrement
Xu Yi, Elise Chauvin et le duo des frères Tosi en enregistrement ©Radio France - Amélie Burnichon
Xu Yi, Elise Chauvin et le duo des frères Tosi en enregistrement ©Radio France - Amélie Burnichon
Xu Yi, Elise Chauvin et le duo des frères Tosi en enregistrement ©Radio France - Amélie Burnichon
Publicité
Résumé

Dans nos brèves sonores cette semaine Cinq Poèmes d’Emily Dickinson mis en musique par la compositrice originaire de Shanghaï : Xu Yi. Aux côtés d’Elise Chauvin, soprano, le duo des frères Tosi, Diego et Timothé (violon et violoncelle)

En savoir plus

« To wait an hour  is long » pour soprano, violon et violoncelle de XU YI Poèmes d'Emilie Dickinson  
Avec Elise Chauvin (soprano), Diego Tosi (violon), Timothé Tosi (violoncelle)  
Création enregistrée le 20 septembre 2021 à la Muse en Circuit - Alfortville

Diffusion intégrale et portrait de la compositrice

Notre compositrice invitée ce soir est Xu Yi, musicienne chinoise active en France.
Pour nos brèves sonores, elle a composé une suite de cinq mélodies inspirées par l’univers raffiné de la poétesse américaine Emily Dickinson.

Publicité

En réalité, c’est la musicologue Michèle Tosi qui a suggéré à Xu Yi de se pencher sur la poésie d’Emily Dickinson. En échange de ce bon conseil, la compositrice lui a dédié ce cycle de miniatures pour voix et deux instruments. 

Une ode aux inflexions de la langue chinoise

Comme souvent dans la musique de Xu Yi, les inflexions de la langue chinoise sont cachées dans la musique.

Le violon de Diego Tosi et le violoncelle de Timothé Tosi (une histoire de famille cet enregistrement…) "parlent" chinois, au même titre que la soprano Elise Chauvin, dont l’essentiel du texte chanté est quand même le texte anglais d’Emily Dickinson, en dialogue parfois avec quelques mots en chinois.

Pourquoi ces apparitions du chinois ? Pour que la compositrice et la poétesse se retrouvent, dialoguent.

Emily Dickinson a écrit ses poèmes dans la Maison paternelle, retirée du monde.
Xu Yi s’est isolée en montagne, dans les Cévennes, pour composer ses mélodies...

Tout se joue sur un fil dans ces cinq miniatures ! Au moment de l’enregistrement, Elise Chauvin a préféré s’asseoir pour baigner dans le son du violon et du violoncelle, pour que sa voix soit un archet de plus, et s’immisce dans le jeu délicat de Diego et Timothé Tosi ! 

La chanteuse s’est aussi imprégnée d’extraits de musique traditionnelle du nord de Pékin que lui avait envoyés la compositrice en amont. Elle manipulait aussi des percussions, comme dans certaines musiques traditionnelles chinoises.
Xu Yi est une compositrice à la croisée des chemins entre Asie et Occident ; l’hybridation caractérise sa musique.

Elle est venue à la musique par le Erhu, violon traditionnel chinois, puis elle a voulu composer pour cet instrument autre chose que ce que la tradition proposait.
C’est ainsi que s’est dessiné son parcours de compositrice.

Concerts à venir

1) Echo Nocturne 2021 (création mondiale)
Pour birbine solo
Sera créée par Carol Robinson
Le 16 octobre 2021
À Francfort en Allemagne 

2) Saveur  2017-18  
Pour percussion solo et danse
Sera joué par Thierry Miroglio et Sophie Jegou
Le 3 novembre 2021
au Luxembourg  

3) The Dust of Time  2020 (10’) (création mondiale)
Pour percussion solo
Sera créée par Thierry Miroglio
En février 2022
À Liège en Belgique   

4) Saveur  2017-18  
Pour percussion solo et danse
Sera joué par Thierry Miroglio et Sophie Jegou
En février 2022
À Angers

5)  Qing Yao  2019  (création mondiale)
Pour Zheng solo (avec qing)
Sera créée par Qi Yao
Au printemps 2022
À Shanghai en Chine

Musique additionnelles

  • _TAI  _2005 (17’)
    Commande du Conservatoire de Shanghai Concerto pour zheng et orchestre
    Par le jeune orchestre de Shanghai sous la direction de Muhai Tang,
    Zheng solo : Qi Yao
    Création au Festival "Young euro classic" à Berlin
    Le 14 août 2005
    CD : Conservatoire de Shanghai Recording 2005
  • AQUILONE LONTANO  2017 (10’)
    Commande ProQuartet et Philharmonie de Paris  Pour quatuor à cordes
    Créée par Quatuor Akilone
    à l'AMPHITHÉÂTRE - CITÉ DE LA MUSIQUE
    Le 11 février 2018 
  • SAVEUR  2017-18 (15’)
    Pour percussion solo et danse solo
    Percussion : Ross Aftel, dance : Kanami Kusajima
    au "Burchfield Panney art center", New York
    Le 10 décembre 2020
  • MÉTAMORPHOSES DU SERPENT BLANC  2019 (40’)
    Aide à l'écriture d'une œuvre musicale originale du Ministère de la Culture Conte lyrique en six chants   
    Pour soprano, mezzo-soprano, maîtrise, petit choeur d'enfant, 6 instruments et dispositif électronique spatialisé en multipostes
    Xu Yi, musique et poèmes chinois
    Laure Gauthier, textes et poèmes français
    Pauline Nachman, soprano
    Danielle Arrigoni, mezzo-soprano et directrice artistique
    Chœur d’enfants de La Maîtrise de Paris
    Brigitte Coppola, chef de chœur
    Ensemble instrumental du Conservatoire
    Pierre Cornu-Deyme, flûte
    Augustin Carles, clarinette
    Mathilde Lanfranchi, alto
    Albert Kuchinski, violoncelle
    Shin Young Kim et Hojin Han, percussions
    Jérôme Polack, direction
    Petit chœur d’enfants de la Ville de Beauchamp
    Bérénice Blackstone, chef de chœur
    Dispositif électroacoustique de l’Université de Marne La Vallée
    Martin Laliberté, réalisateur en informatique musicale
    assisté par : Léo Magnien et Arthur Soyer
    Auditorium Marcel Landowski au Conservatoire à rayonnement régional de Paris - Lundi 20 janvier 2020 
Références

L'équipe

Anne Montaron
Anne Montaron
Anne Montaron
Production
Françoise Cordey
Réalisation
Marjolaine Portier-Kaltenbach
Marjolaine Portier-Kaltenbach