Hommage à Paul Méfano : "Les Symboles de Picasso" de Youri Kasparov
Hommage à Paul Méfano : "Les Symboles de Picasso" de Youri Kasparov
Hommage à Paul Méfano : "Les Symboles de Picasso" de Youri Kasparov - Pierre Gondard
Hommage à Paul Méfano : "Les Symboles de Picasso" de Youri Kasparov - Pierre Gondard
Hommage à Paul Méfano : "Les Symboles de Picasso" de Youri Kasparov - Pierre Gondard
Publicité
Résumé

Dans Création Mondiale cette semaine, un hommage à Paul Méfano disparu le 15 septembre dernier. Pour nos Brèves radiophoniques, il avait dirigé en 2004 l’Ensemble 2e2m (son ensemble) dans une création de Youri Kasparov "les Symboles de Picasso".

En savoir plus

Les Symboles de Picasso, 3ème Fragment :  «  Le Violon vu de l’Orbite d’un Crâne »

Paul Méfano s'est souvenu en 2009 (film des éditions du Chant du Monde : "Youri Kasparov, le Passeur") de l’attrait qu’avait la musique qui se composait en occident pour un compositeur comme Youri Kasparov, avant la chute du mur.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si Youri Kasparov n’a jamais étudié en France, il a noué dès les années 2000 des liens très forts à la vie musicale française. Par ailleurs, beaucoup de ses oeuvres portent des titres qui font référence à la France. C’est le cas des Symboles de Picasso, qui nous occupent cette semaine. D’une miniature à l’autre, le compositeur revisite chacune des périodes de création de Picasso

Publicité

Dans la pièce d’aujourd’hui, dédiée à la veine cubiste de Picasso, les instruments de l’ensemble contre-pointent les mélodies du violon.

À lire aussi : Décès de Paul Méfano, compositeur et fondateur de l'ensemble 2e2m

À réécouter : Hommage à Paul Méfano : "Les Symboles de Picasso" de Youri Kasparov (diffusion intégrale et portrait)

Références

L'équipe

Anne Montaron
Anne Montaron
Anne Montaron
Production
Françoise Cordey
Réalisation
Marjolaine Portier-Kaltenbach
Marjolaine Portier-Kaltenbach