Patricia Alessandrini et Keiko Murakami
Patricia Alessandrini et Keiko Murakami
Patricia Alessandrini et Keiko Murakami - Françoise Cordey
Patricia Alessandrini et Keiko Murakami - Françoise Cordey
Patricia Alessandrini et Keiko Murakami - Françoise Cordey
Publicité
Résumé

Encore un tandem féminin compositrice-interprète dans Création mondiale cette semaine : la compositrice Patricia Alessandrini a imaginé pour la flûtiste Keiko Murakami une musique crépusculaire, baptisée « Il y a plus d'eau que prévu sur la lune ». Partenaire de ce nouveau feuilleton, le GRM.

En savoir plus

«  Il y a plus d’eau que prévu sur la lune » de Patricia Alessandrini
Pour flûte contrebasse, voix et électroniques
Keiko Murakami, flûte contrebasse et voix
En collaboration avec le GRM, décembre 2020 

Fragment 2

Keiko Murakami va chanter de plus en plus au fil de la semaine et des cinq fragments de la pièce lunaire de Patricia Alessandrini «  Il y a plus d’eau que prévu sur la lune ».   

Publicité

Ce n'est pas la première fois que la compositrice demande ce tour de force à une flûtiste. Elle l 'avait déjà fait dans la pièce Nachgewächse pour flûte et flûte alto, mais dans un registre plus aigu. Cette fois, elle avait envie d'explorer les graves de la voix féminine, pour échapper aux stéréotypes... Il se trouve que Keiko Murakami a de très beaux graves. Sa voix prend de plus en plus de place !

Retrouvez la version binaurale de la pièce

Ici

Références

L'équipe

Anne Montaron
Anne Montaron
Anne Montaron
Production
Françoise Cordey
Réalisation
Soizic Noël
Collaboration