Dzovinar Mikirditsian & l'Ensemble Sillages
Dzovinar Mikirditsian & l'Ensemble Sillages
Dzovinar Mikirditsian & l'Ensemble Sillages ©Radio France - Amélie Burnichon
Dzovinar Mikirditsian & l'Ensemble Sillages ©Radio France - Amélie Burnichon
Dzovinar Mikirditsian & l'Ensemble Sillages ©Radio France - Amélie Burnichon
Publicité
Résumé

Pour l’ensemble Sillages et pour nos brèves musicales, la jeune compositrice Dzovinar Mikirditsian a composé une suite instrumentale traversée par l’univers du graveur libanais Assadour : « L'Horloger des songes »

En savoir plus

« L'Horloger des songes » pour flûte, harpe et alto de Dzovinar Mikirditsian
Ensemble Sillages : Sophie Deshayes (flûte), Aïda Aragoneses (harpe), Gilles Deliège (alto)
Création enregistrée le 12 avril 2022 à la Muse en Circuit - Alfortville

« Je dédie cette pièce à Assadour, l’artiste dont la finesse m’a toujours impressionnée, au point que face à ses gravures je ne parvenais pas à dissocier l’oeuvre que je regardais de l’image-même de l’artiste au travail, tel que je l’imaginais : une loupe sur l’œil, des outils très fins et délicats dans les mains, penché sur le cuivre, se plongeant dans l’art du détail, comme l’horloger ». Dzovinar Mikirditsian

Publicité

Tableau 4

« L’horloger des songes » est une métaphore poétique pour désigner Assadour, auteur de gravures oniriques et pleines de vie en même temps, qui sont au coeur de la musique imaginée par Dzovinar Mikirditsian pour nos programmes. A cause de la façon dont Assadour suggère le temps dans ses gravures, à cause aussi de l’univers de rêve qui s’en dégage. Et aussi parce que le travail de minutie du graveur ressemble à celui d’un métier que la compositrice a approché de près : le métier d’horloger.

Le grand-père paternel de Dzovinar Mikirditsian était horloger, et même si elle ne l’a pas connu, elle a vu des photos de lui au travail, et il a transmis à ses deux garçons (père et oncle de la musicienne) la passion de ce travail de détail, ainsi que ses outils. Dans ce tableau, nous entrons un peu plus encore dans la matière des gravures d’Assadour. En même temps, l’aspect percussif de l’écriture instrumentale suggère les outils et les gestes précis de l’artiste.

À lire aussi : « L'Horloger des songes » pour trois instruments de Dzovinar Mikirditsian (diffusion intégrale et portrait)

Références

L'équipe

Anne Montaron
Anne Montaron
Anne Montaron
Production
Françoise Cordey
Réalisation
Marjolaine Portier-Kaltenbach
Marjolaine Portier-Kaltenbach