"Tannhäuser" au Théâtre National de Munich lors de la première le 21 mai 2017
"Tannhäuser" au Théâtre National de Munich lors de la première le 21 mai 2017
"Tannhäuser" au Théâtre National de Munich lors de la première le 21 mai 2017 - Wilfried Hösl
"Tannhäuser" au Théâtre National de Munich lors de la première le 21 mai 2017 - Wilfried Hösl
"Tannhäuser" au Théâtre National de Munich lors de la première le 21 mai 2017 - Wilfried Hösl
Publicité
Résumé

Représentation donnée le mercredi 21 mai 2017.

avec :

Christian Gerhaher (Baryton).

En savoir plus

Richard Wagner, musique et livret
Opéra en trois actes, composé en 1845 et créé à Dresde la même année.

Distribution

Klaus Florian Vogt, ténor (Tannhäuser)
Anja Harteros, soprano (Elisabeth)
Elena Pankratova, mezzo-soprano (Venus)
Christian Gerhaher, baryton (Wolfram von Eschenbach)
Peter Lobert, basse (Biterolf)
Dean Power, ténor (Walther von der Vogelweide)
Ulrich Ress, ténor (Heinrich der Schreiber)
Ralf Lukas, basse (Reinmar von Zweter)
Elsa Benoit, soprano (une jeune bergère)

Publicité

Choeur de l'Opéra de l'Etat de Bavière
Sören Eckhoff, chef de chœur
Orchestre de l'Opéra de l'Etat de Bavière
Kirill Petrenko, direction

Résumé

Quittant à grand-peine les bras de Vénus, le poète et chanteur Tannhaüser se retrouve dans la vallée de la Wartburg, où il rejoint le groupe de chevaliers qu’il avait quitté sans raison justifiée.   Parmi eux, Wolfram von Eschenbach et le Landgrave Hermann, - dont la nièce Elisabeth se languit au château.
En entendant ce prénom, Tannhaüser décide de participer au Concours de chant qui va y être organisé.
En le revoyant, Elisabeth retrouve également sa joie ! Mais lors du Concours, contrairement aux chevaliers qui vantent l’amour courtois, Tannhaüser improvise un chant célébrant l’amour charnel !  Ces propos licencieux heurtent l’assistance, qui le menace de mort, avant d’obtenir de lui qu’il aille demander le pardon du pape à Rome…   Mais voilà … Tannhaüser va se voir refuser le pardon du Saint-Père.    

Prêt à retrouver Vénus, il devra son salut aux prières d’ Elisabeth, victime sacrifiée au pied de qui il s’éteindra à son tour.

Programmation musicale complémentaire

Richard Wagner
Parsifal : Enchantement du Vendredi Saint à l’Acte III
August Stradal, arrangement
Camiel Boomsma, piano

Survolez l'image ci-dessous et cliquez sur les icônes pour en savoir plus sur "Tannhäuser"

La semaine prochaine, dimanche 08 avril 2018

Il Giasone  de Francesco Cavalli au Grand Théâtre de Genève