Aujourd'hui dans Disques de Légende, nous écoutons le Requiem allemand de Brahms, par le chef Herbert von Karajan et le Chœur de La Société des Amis de La Musique de Vienne, et les interprètes Elisabeth Schwarzkopf et Hans Hotter
Aujourd'hui dans Disques de Légende, nous écoutons le Requiem allemand de Brahms, par le chef Herbert von Karajan et le Chœur de La Société des Amis de La Musique de Vienne, et les interprètes Elisabeth Schwarzkopf et Hans Hotter
Aujourd'hui dans Disques de Légende, nous écoutons le Requiem allemand de Brahms, par le chef Herbert von Karajan et le Chœur de La Société des Amis de La Musique de Vienne, et les interprètes Elisabeth Schwarzkopf et Hans Hotter
Aujourd'hui dans Disques de Légende, nous écoutons le Requiem allemand de Brahms, par le chef Herbert von Karajan et le Chœur de La Société des Amis de La Musique de Vienne, et les interprètes Elisabeth Schwarzkopf et Hans Hotter
Aujourd'hui dans Disques de Légende, nous écoutons le Requiem allemand de Brahms, par le chef Herbert von Karajan et le Chœur de La Société des Amis de La Musique de Vienne, et les interprètes Elisabeth Schwarzkopf et Hans Hotter
Publicité
Résumé

Nous poursuivons notre hommage de la semaine à André Tubeuf, en célébrant un nouveau disque de la collection Références (Emi), dont il était le directeur artistique. Aujourd'hui : Un Requiem allemand de Brahms, par Herbert von Karajan, Elisabeth Schwarzkopf et Hans Hotter.

En savoir plus

Toute cette semaine dans Disques de légende, nous rendons hommage à André Tubeuf qui s'est éteint le 26 juillet dernier à travers les disques de la collection Références, chez Emi, dont il était le directeur artistique. Aujourd'hui, nous écoutons Un Requiem allemand de Brahms, par le chef Herbert von Karajan et le Chœur de La Société des Amis de La Musique de Vienne, et deux chanteurs légendaires Elisabeth Schwarzkopf (soprano) et Hans Hotter (baryton-basse). 

En 1947, c’est le début de la collaboration entre le producteur anglais Walter Legge et Herbert von Karajan. Après la guerre, Karajan était considéré comme personna non grata à cause des liens qu'il avait volontairement tissé avec le régime nazi. C'est Walter Legge qui lui permis de diriger à nouveau : il enregistrera la 9e de Schubert d’abord, puis, en octobre 1947, un Requiem allemand de Johannes Brahms. Tous, orchestres, chœurs, solistes, Karajan et Schwartzkopf en tête, avaient continué à jouer, parfois s’étaient directement compromis avec le nazisme. Et c’est pourtant eux que Walter Legge choisit – parce qu'ils étaient aussi malgré tout, sans doute, les meilleurs pour graver ce requiem allemand et transmettre ainsi une pérennité de ce que l’esprit allemand peut avoir de meilleur.

Publicité

L'émission : 

1h 58
Références

Programmation musicale

  • 16h01
    Ein deutsches Requiem op 45 : Wie lieblich sind deine Wohnungen - pour soprano baryton choeur et orchestre
    Ein deutsches Requiem op 45 : Wie lieblich sind deine Wohnungen - pour soprano baryton choeur et orchestre
    Johannes Brahms
    Ein deutsches Requiem op 45 : Wie lieblich sind deine Wohnungen - pour soprano baryton choeur et orchestre

    Interprètes Herbert von Karajan, Elisabeth Schwarzkopf, Hans Hotter

    Album Johannes brahms : Ein Deutsches Requiem Op 45 (1948)
    Label EMI (7610102)
  • 16h08
    Ein deutsches Requiem op 45 : Ihr habt nun Traurigkeit - pour soprano baryton choeur et orchestre
    Ein deutsches Requiem op 45 : Ihr habt nun Traurigkeit - pour soprano baryton choeur et orchestre
    Johannes Brahms
    Ein deutsches Requiem op 45 : Ihr habt nun Traurigkeit - pour soprano baryton choeur et orchestre

    Interprètes Herbert von Karajan, Elisabeth Schwarzkopf, Hans Hotter

    Album Johannes brahms : Ein Deutsches Requiem Op 45 (1948)
    Label EMI (7610102)

L'équipe

Lionel Esparza
Lionel Esparza
Lionel Esparza
Production
Antoine Courtin
Réalisation
Elise Lejeune
Collaboration
Floriane Esnault
Collaboration