Publicité
Résumé

Avec la musique de Kurtág, Farkas, mais aussi l'art de pianiste Péter Nagy, en duo avec la violoniste Tanja Becker-Bender. Proposé par Robert Rudolf