Dimitri Mitropoulos dirigeant
Dimitri Mitropoulos dirigeant
Dimitri Mitropoulos dirigeant ©Getty - Bettmann
Dimitri Mitropoulos dirigeant ©Getty - Bettmann
Dimitri Mitropoulos dirigeant ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

A l'instar de la Callas, Dimitri Mitropoulos est devenu une légende chez les musiciens grecs. Pianiste, chef d'orchestre et compositeur, l'homme parfois tourmenté a marqué l'histoire de la musique. Cette semaine, retour sur sa discographie grâce au coffret paru chez Sony !

En savoir plus

Dimitri Mitropoulos fait preuve de talent musical dès son plus jeune âge : à dix ans, ayant commencé à apprendre à jouer du piano plus tôt, il écrit et joue ses propres compositions. Son aptitude est remarquée par un membre du personnel du Conservatoire d'Athènes qui l'encourage à poursuivre ses études musicales. Né dans une famille très religieuse, plusieurs de ses proches étant des prêtres de l'église grecque orthodoxe, Mitropoulos envisage également de devenir prêtre, mais l'absence de musique dans la liturgie grecque orthodoxe le décide en faveur de la musique et il entre au Conservatoire d'Athènes. Alors qu'il est encore étudiant, il compose un poème symphonique intitulé La mise au tombeau du Christ et son opéra, Soeur Beatrice, est joué au Conservatoire en 1920 . Saint-Saëns voit la partition et écrit favorablement à ce sujet dans un journal français. Mitropoulos reçoit une bourse pour étudier au Conservatoire de Bruxelles avec Paul Gilson en 1920 et 1921, après quoi il a étudié avec Busoni à Berlin à la Haute École de Musique jusqu'en 1924.

De retour en Grèce, à partir de 1924, Mitropoulos dirige l'Orchestre du Conservatoire d'Athènes, exerçant une influence majeure sur le goût musical grec en introduisant dans ses programmes de nombreuses œuvres jusque-là inconnues et contemporaines. Sa réputation internationale s'établit en 1930 lorsque, remplaçant un autre élève de Busoni, il dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin. Mitropoulos effectue une tournée en Italie en 1933 et, l'année suivante, il apparait en France, en Italie, en Belgique, en Pologne et en Russie. En 1936, Mitropoulos est invité par Serge Koussevitzky à diriger l'Orchestre symphonique de Boston et, une fois de plus, il connaît un énorme succès. L'année suivante, il se produit pour la première fois à la tête du Minneapolis Symphony Orchestra, encore une fois avec un grand succès ! Là-bas, il est devenu une figure locale populaire, il s'engage de tout cœur à encourager la création musicale chez les amateurs, en plus de son travail avec le Minneapolis Symphony Orchestra où il a programmé de nombreuses œuvres contemporaines et progressivement construit des audiences à des niveaux très élevés.

Publicité

Mitropoulos se voit offrir le poste de chef d'orchestre de l'Orchestre philharmonique de New York. Comme le démontrent clairement les enregistrements des retransmissions de plusieurs de ses concerts avec cet ensemble, Mitropoulos était capable de pousser l'orchestre vers des sommets inhabituels ; mais en même temps il avait un certain nombre de difficultés à affronter. En dépit de ces difficultés, le chef se forge progressivement une réputation enviable en tant que chef d'orchestre d'opéra et de musique symphonique, tant en Europe qu'en Amérique. Au début de 1959, Mitropoulos subit sa première crise cardiaque et ses médecins lui conseillent de se reposer. Cependant, il fut bientôt de retour sur le podium, dirigeant à la fois en Amérique et en Europe ; alors qu'il répétait la Symphonie n° 3 de Mahler avec l'Orchestre de La Scala de Milan en novembre 1960, il subit une nouvelle crise cardiaque et mourut sur le coup.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après sa mort, les enregistrements de Mitropoulos ont rapidement disparu de la vue. Ce n'est qu'avec la republication progressive des enregistrements diffusés d'opéras et de concerts, en particulier en Italie et en Grèce, que la véritable stature de Mitropoulos en tant que musicien a commencé à être pleinement appréciée. Bien que la qualité globale des enregistrements en studio de Mitropoulos soit extrêmement élevée, néanmoins, pour mieux comprendre ce musicien prodigieux, il est nécessaire de se tourner vers les enregistrements de ses performances en direct. Dans ces derniers surtout, le caractère musical très personnel de Mitropoulos est pleinement apparent, et son extraordinaire capacité à animer au plus haut degré toute la musique qu'il a dirigée.

À lire aussi : [SORTIE CD] Dimitri Mitropoulos – The Complete RCA and Columbia Album Collection

À lire aussi : Portrait de Dimitri Mitropoulos

Références

Programmation musicale

  • 10h20
    Concerto pour violon n°1 op posth BB 48a Sz 36 : 1. Andante sostenuto
    Concerto pour violon n°1 op posth BB 48a Sz 36 : 1. Andante sostenuto
    Béla Bartók
    Concerto pour violon n°1 op posth BB 48a Sz 36 : 1. Andante sostenuto

    Interprètes François-Xavier Roth, Renaud Capuçon

    Album Bela Bartok : Les 2 concertos pour violon (2018)
    Label ERATO (0190295708078)
  • 10h30
    Symphonie fantastique op 14 H 48 : 2. Un bal
    Symphonie fantastique op 14 H 48 : 2. Un bal
    Hector Berlioz
    Symphonie fantastique op 14 H 48 : 2. Un bal

    Interprètes Dimitri Mitropoulos

    Album Dimitri Mitropoulos : The complete RCA and Columbia album collection / CD 62 (2022)
    Label Sony Classical (19439888252/62)
  • 10h38
    Les nuits d'été op 7 : 1. Villanelle H 82b Quand viendra la saison nouvelle
    Les nuits d'été op 7 : 1. Villanelle H 82b Quand viendra la saison nouvelle
    Hector Berlioz
    Les nuits d'été op 7 : 1. Villanelle H 82b Quand viendra la saison nouvelle

    Interprètes Dimitri Mitropoulos, Eleanor Steber

    Album Dimitri Mitropoulos : The complete RCA and Columbia album collection / CD 42 (2022)
    Label Sony Classical (19439888252/42)
  • 10h41
    Les nuits d'été op 7 : 2. Le spectre de la rose H 83b Soulève ta paupière close
    Les nuits d'été op 7 : 2. Le spectre de la rose H 83b Soulève ta paupière close
    Hector Berlioz
    Les nuits d'été op 7 : 2. Le spectre de la rose H 83b Soulève ta paupière close

    Interprètes Dimitri Mitropoulos, Eleanor Steber

    Album Dimitri Mitropoulos : The complete RCA and Columbia album collection / CD 42 (2022)
    Label Sony Classical (19439888252/42)
  • 10h48
    Phaéton op 39
    Phaéton op 39
    Camille Saint Saens
    Phaéton op 39

    Interprètes Dimitri Mitropoulos

    Album Dimitri Mitropoulos : The complete RCA and Columbia album collection / CD 49 (2022)
    Label Sony Classical (19439888252/49)

L'équipe

Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Lisa Creppy
Collaboration