Fou Ts'ong en 1960 ©Getty - Erich Auerbach / Hulton Archive
Fou Ts'ong en 1960 ©Getty - Erich Auerbach / Hulton Archive
Fou Ts'ong en 1960 ©Getty - Erich Auerbach / Hulton Archive
Publicité
Résumé

Le monde de la musique ne tarit pas d'éloges à son propos, on dit de lui qu'il fait ressortir du piano les plus subtiles louanges... Cette semaine, retour sur la carrière de cet interprète hors-pair !

En savoir plus

Fou Ts'ong naît à Shanghai en 1934 et grandit au sein d'une éducation toute imprégnée de la sagesse de la vieille Chine. Sous la tutelle de son père, lui-même issu à la fois des éducations européennes et chinoises, le jeune Fou Ts'ong acquiert le goût pour la musique de l'occident.  C'est à l'âge de 10 ans qu'il prend ses premières leçons de piano. Son éducation est par la suite interrompue par la mort de son professeur de piano et par la guerre civile de 1948, ce qui le tient éloigné de son clavier pendant plus de 3 ans. 

Il réussit cependant à faire ses débuts en 1951 dans le Concerto No.5 de Beethoven avec l'orchestre de Shanghai. Deux ans plus tard, il obtient le 3ème prix au Concours de piano de Bucarest. Lors de sa seule apparition européenne, suite à ce concours, il remporte le 3ème prix au Concours Chopin avec une mention spéciale pour son interprétation des Mazurkas. 

Publicité

A la fin des années 1950, il part s’installer à Londres et se produit un peu partout dans le monde. Il est alors considéré comme l’un des plus grands interprètes de Chopin, mais aussi de Debussy, Mozart, Schubert - des compositeurs de chevet qu'il enseigne à ses élèves, ainsi que Schumann, Haydn, Beethoven, Scarlatti. Artiste international, il se veut un véritable ambassadeur de la musique et ses tournées le portent sur les 5 continents.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Nommé par le magazine Time comme le plus grand musicien chinois vivant, Fou Ts'ong a marqué les esprits de tous ceux qui ont croisé sa route... et les marque encore !

Le toucher de Fou Ts'ong est si beau, si fluide et en même temps si sonore, que la salle - aussi bien bien pendant le fortissimo et le pianossimo - semble remplie de sonorités cristallines.
D. Plawscha

Références

Programmation musicale

  • 10h30
    Allegretto pour piano en ut min D 915
    Allegretto pour piano en ut min D 915
    Franz Schubert (Compositeur)
    Allegretto pour piano en ut min D 915

    Fou Ts'Ong (Piano)

    Album Franz Schubert : Sonate D 960 et Allegretto D 915 (1977)
    Label RICORDI (RCL 27 020)
  • 10h35
    Sonate pour piano n°21 en Si bémol Maj D 960 : 4. Allegro ma non troppo
    Sonate pour piano n°21 en Si bémol Maj D 960 : 4. Allegro ma non troppo
    Franz Schubert (Compositeur)
    Sonate pour piano n°21 en Si bémol Maj D 960 : 4. Allegro ma non troppo

    Fou Ts'Ong (Piano)

    Album Franz Schubert : Sonate D 960 et Allegretto D 915 (1977)
    Label RICORDI (RCL 27 020)
  • 10h42
    Concerto pour piano en la min op 54 : 1. Allegro affettuoso
    Concerto pour piano en la min op 54 : 1. Allegro affettuoso
    Robert Schumann (Compositeur)
    Concerto pour piano en la min op 54 : 1. Allegro affettuoso

    Peter Maag (Chef d'orchestre), Fou Ts'Ong (Piano), Orchestre Symphonique De Londres

    Album The Peter Maag Edition / CD 20 (2021)
    Label DECCA ELOQUENCE (4841505)

L'équipe

Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Lisa Creppy
Collaboration