Georg Solti
Georg Solti
Georg Solti ©Getty - Hulton Archives
Georg Solti ©Getty - Hulton Archives
Georg Solti ©Getty - Hulton Archives
Publicité
Résumé

Monument de la direction d'orchestre, Sir Georg Solti fut anobli par la Reine d'Angleterre en 1972 pour ses services rendus à la musique classique. Cette semaine dans En Pistes, nous revenons sur son parcours.

En savoir plus

Georg Solti a étudié le piano, la composition et la direction avec Bartók, Dohnányi, Kodály et Leo Weiner à l'Académie Liszt de Budapest. Bien qu'il ait fait ses débuts en concert en tant que pianiste, il est rapidement engagé comme chef d'orchestre par l'Opéra de Budapest. En 1937, Toscanini le choisit comme assistant au Festival de Salzbourg. Avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Sir Georg se rendit en Suisse en tant que réfugié, se tournant à nouveau vers le piano pour gagner sa vie et en 1942, il reçut le premier prix du Concours international de Genève.  Après la guerre en 1946, il est invité par le gouvernement militaire américain à diriger une représentation de Fidelio de Beethoven à Munich. Le succès de cette représentation l'a conduit à être nommé directeur musical de l'Opéra d'État de Bavière, dont il a fermement rétabli la qualité et la réputation au cours des six années suivantes. Pendant son mandat à Munich, le Festival de Salzbourg a été relancé et Sir Georg s'y est produit, ainsi qu'à Vienne, Berlin, Paris, Rome, Florence et Buenos Aires.

En 1952, Maestro Solti accepte le poste de directeur artistique et musical à l'Opéra de Francfort, où il reste pendant neuf ans. De 1961 à 1971, il a été directeur musical du Royal Opera House, Covent Garden, et en 1992 a été nommé directeur musical lauréat.  Le partenariat remarquable du maestro Solti avec l'Orchestre symphonique de Chicago a commencé en 1954, lorsqu'il a dirigé l'Orchestre pour la première fois au Ravinia Festival. Il restera plusieurs années aux Etats-Unis avant de continuer sa carrière en Angleterre.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour sa contribution exceptionnelle à la musique, il a été fait chevalier de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne en 1972. De 1979 à 1984, il a été chef principal et directeur artistique du London Philharmonic Orchestra, puis chef émérite. Maestro Solti a reçu un doctorat honorifique en musique de l'Université d'Oxford, de l'Université de Londres et des universités de Durham, Leeds et Surrey ; et aux États-Unis des universités Roosevelt et De Paul à Chicago, des universités Yale et Harvard et de l'Eastman School of Music. Il a reçu un doctorat honorifique en sciences humaines de l'Université Furman de Greenville, en Caroline du Sud. Un diplôme honorifique "dans les disciplines de l'art, de la musique et du théâtre" de l'Université de Bologne complète la liste des diplômes honorifiques.  En plus de son nombre record de  Grammys (32!) ,  Sir Georg a reçu de nombreux autres prix importants. En 1989, il a reçu la  médaille d' or  de la Royal Philharmonic Society, la plus haute distinction musicale de Grande-Bretagne (les précédents récipiendaires sont Johannes Brahms, Richard Strauss, Arturo Toscanini et Igor Stravinsky). Il est membre honoraire du Royal College of Music de Londres. Et des récompenses, il en reçoit beaucoup d'autres ensuite !

En octobre 1998, un peu plus d'un an après sa mort, la vie et la musique de Sir Georg Solti ont été célébrées lors d'un concert spécial enregistré pour la télévision et l'audio au Royal Albert Hall de Londres. Mstislav Rostropovich, Angela Gheorghiu, Anne Sofie von Otter, Maxim Vengerov et Zubin Mehta ont rejoint le London Philharmonic Orchestra pour l'occasion, qui a également collecté des fonds pour la nouvelle Fondation Solti, un fonds conçu par Sir Georg juste avant sa mort dans le but de promouvoir l'éducation musicale et d'aider les jeunes talents à travers le monde. Une plaque orne désormais la maison de Budapest où Solti a grandi. Les cendres du chef d'orchestre ont été enterrées à Budapest à côté de la tombe de Bartok.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

10h33
Concerto pour piano n°26 en Ré Maj K 537 : 2. Larghetto
Concerto pour piano n°26 en Ré Maj K 537 : 2. Larghetto
WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concerto pour piano n°26 en Ré Maj K 537 : 2. Larghetto

Interprètes WOLFGANG AMADEUS MOZART, GEORG SOLTI, ALICIA DE LARROCHA

Album Wolfgang Amadeus Mozart : Concertos pour piano (2010)
Label DECCA (478 2420)
10h40
Symphonie n°3 en ré min : 5. Lustig im Tempo und keck im Ausdruck
Symphonie n°3 en ré min : 5. Lustig im Tempo und keck im Ausdruck
Gustav Mahler
Symphonie n°3 en ré min : 5. Lustig im Tempo und keck im Ausdruck

Interprètes Gustav Mahler, Georg Solti, Helen Watts

Album Gustav Mahler : Symphonies n°1 et n°3 (2017)
Label DECCA (4827177)
10h45
Prometheus S 99 - pour orchestre
Prometheus S 99 - pour orchestre
Franz Liszt
Prometheus S 99 - pour orchestre

Interprètes Georg Solti

Album Liszt : Les préludes Tasso et Prométhée
Label Decca (417513-2)

L'équipe

Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Lisa Creppy
Collaboration