Giuseppe di Stefano à Venise en 1948 ©Getty - Archivio Cameraphoto Epoche
Giuseppe di Stefano à Venise en 1948 ©Getty - Archivio Cameraphoto Epoche
Giuseppe di Stefano à Venise en 1948 ©Getty - Archivio Cameraphoto Epoche
Publicité
Résumé

Cette semaine, Emilie et Rodolphe reviennent sur la carrière de Giuseppe Di Stefano, partenaire glorieux de Callas, artiste passionné et ténor de légende !

En savoir plus

Giuseppe Di Stefano naît le 24 juin 1921 à Catane, en Italie. Son père lui donna les premiers éléments d'éducation avant de l'envoyer poursuivre ses études au Séminaire des Jésuites à Milan. L'un de ses condisciples, passionné d'opéra, l'entend chanter une mélodie populaire et se trouve frappé par la beauté naturelle de sa voix. Il lui conseille alors de travailler le chant.  

Il ne reste plus au jeune homme qu'à convaincre ses parents. Ces derniers, non seulement l'autorisent à suivre sa voie, mais pour rester plus près de lui, déménagent même à Milan. Ils acceptent tous les sacrifices pour que leur fils puisse travailler dans les conditions nécessaires, ce qu'il fit pendant 5 ans aux côtés du Maestro Luigi Montesanto.  

Publicité

Quelques semaines avant son 25ème anniversaire, le chanteur fait ses premières armes et l'accueil est tel que dès la fin de la saison, il est engagé pour une tournée à travers la Suisse. A son retour, plusieurs opéras lui font signer des contrats. Sa carrière est lancée et la rumeur ne tarde pas à monter jusqu'aux oreilles du directeur de la Scala qui l'engage sans même l'auditionner dans la troupe milanaise au sein de laquelle il fera ses débuts en 1947.

59 min

En deux  ans, Di Stefano se produit sur les plus prestigieuses scènes du monde, il est acclamé par le monde entier mais la gloire qu'il connait étant jeune ne fait qu'amplifier la crise qu'il traverse ensuite à la maturité. Début des années 50, il commence à se lasser de son répertoire. Il préfèrerait jouer des rôles plus dramatiques, généralement attribués à des voix plus larges mais il n'a ni l'envergure ni la puissance vocales que requiert le répertoire de la fin du romantisme.  

En quelques années, sa voix tombe en lambeaux et il fait de mauvais choix de répertoire, il se mesure à d'autres ténors et perd son pari. A partir de 1960, ses prestations se détériorent mais malgré cela il continue de se produire en concert jusque dans les années 90. La critique le qualifie même de "paysan endimanché". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A sa mort, en 2008, Giuseppe Di Stefano laisse une image contrastée. D'un côté, celle d'un artiste capricieux et musicalement approximatif abordant trop tôt des rôles hors de sa portée. De l'autre, celle d'un des plus grands ténors lyriques du 20ème siècle, doté d'une personnalité charismatique avec un timbre d'un rayonnement unique. Quoiqu'il en soit, on peut l'affirmer, le ténor est entré dans la légende et reste un artiste à part.

Références

Programmation musicale

  • 10h29
    A la barcillunisa
    A la barcillunisa
    Tradit Sicile (Compositeur)
    A la barcillunisa

    Dino Olivieri (Chef d'orchestre), Giuseppe Di Stefano (Ténor), Non Identifié, Alberto Favar Mistretta

    Album Giuseppe Di Stefano : Complete Decca Recordings / CD 01 (2021)
    Label DECCA
  • 10h33
    Faust : Quel trouble inconnu me pénètre... / Salut demeure chaste et pure (Acte III) Faust
    Faust : Quel trouble inconnu me pénètre... / Salut demeure chaste et pure (Acte III) Faust
    Charles Gounod (Compositeur)
    Faust : Quel trouble inconnu me pénètre... / Salut demeure chaste et pure (Acte III) Faust

    Franco Patané (Chef d'orchestre), Giuseppe Di Stefano (Ténor, Faust), Orchestre de la Tonhalle de Zurich

    Album Giuseppe Di Stefano : Complete Decca Recordings / CD 02 (2021)
    Label Decca (4851802)
  • 10h39
    Andrea Chenier : Colpito qui m'avete ov'io geloso / Un di all'azzurro spazio (Acte I) André Chénier
    Andrea Chenier : Colpito qui m'avete ov'io geloso / Un di all'azzurro spazio (Acte I) André Chénier
    Umberto Giordano (Compositeur)
    Andrea Chenier : Colpito qui m'avete ov'io geloso / Un di all'azzurro spazio (Acte I) André Chénier

    Franco Patané (Chef d'orchestre), Giuseppe Di Stefano (Ténor, André Chénier), Orchestre de l'Académie Sainte Cécile de Rome

    Album Giuseppe Di Stefano : Complete Decca Recordings / CD 02 (2021)
    Label Decca (4851802)
  • 10h46
    Catari, catari - pour ténor et orchestre
    Catari, catari - pour ténor et orchestre
    Salvatore Cardillo (Compositeur)
    Catari, catari - pour ténor et orchestre

    Iller Pattacini (Chef d'orchestre), Giuseppe Di Stefano (Ténor), Nouvel Orchestre Symphonique De Londres

    Album Giuseppe Di Stefano : Complete Decca Recordings / CD 03 (2021)
    Label Decca (4851804)
  • 10h53
    Piscatore e pusilleco - pour ténor et orchestre
    Piscatore e pusilleco - pour ténor et orchestre
    Ernesto Tagliaferri (Compositeur)
    Piscatore e pusilleco - pour ténor et orchestre

    Iller Pattacini (Chef d'orchestre), Giuseppe Di Stefano (Ténor), Nouvel Orchestre Symphonique De Londres

    Album Giuseppe Di Stefano : Complete Decca Recordings / CD 03 (2021)
    Label Decca (4851804)

L'équipe

Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Emmanuel Benito
Réalisation
Lisa Creppy
Collaboration
Titouan Labarre
Réalisation