Jaime Laredo au Carnegie Hall en 2014
Jaime Laredo au Carnegie Hall en 2014
Jaime Laredo au Carnegie Hall en 2014 ©Getty -  Hiroyuki Ito
Jaime Laredo au Carnegie Hall en 2014 ©Getty - Hiroyuki Ito
Jaime Laredo au Carnegie Hall en 2014 ©Getty - Hiroyuki Ito
Publicité
Résumé

Voilà plus de 50 ans que Jaime Laredo parcourt le monde et endosse plusieurs rôles, ceux de soliste, chambriste et chef d'orchestre entre autres. Cette semaine, zoom sur ce grand musicien de notre époque !

En savoir plus

Jaime Laredo est né le 7 juin 1941 en Bolivie et c'est à l'âge de 5 ans qu'il débute la musique. Quelques années plus tard, il part aux Etats-Unis pour compléter sa formation à la Julliard School.
Ensuite et à 17 ans seulement, il remporte le Concours Reine Elisabeth de violon en 1959. Cet évènement lance alors sa carrière qui prend directement une tournure internationale. 

Depuis, on ne l'arrête plus et pour cause, il a dirigé et joué avec l'Orchestre symphonique de Chicago, de San Francisco, de Detroit, les orchestres philarmoniques de New-York et Philadelphie pour ne citer que ceux là. Le musicien a aussi enregistré près d'une cinquantaine de disques, reçu le prix Deutsche Schallplatten et a été nommé 7 fois au Grammy. 

Publicité

Laredo a donc travaillé avec les plus grands orchestres américains et européens mais aussi avec de prestigieux noms tels que Emanuel Ax, Isaac Stern ou Glenn Gould. Il est à noter qu'en dehors de sa carrière sur les planches, il est aussi reconnu internationalement en tant que professeur de violon.
Depuis 2012, il enseigne au Cleveland Institute of Music. Du haut de ses 80 ans, Jaime Laredo semble être bien actif. En effet, il est aussi le chef d'orchestre du New-York String Orchestra au Carnegie Hall et du Vermont Symphony Orchestra depuis 1999 et dirige avec Sharon Robinson, son épouse violoncelliste, les Linton Chamber Music Series à Cincinnati. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

Programmation musicale

  • 10h30
    Partita pour violon n°3 en Mi Maj BWV 1006 : 7. Gigue
    Partita pour violon n°3 en Mi Maj BWV 1006 : 7. Gigue
    Jean-Sébastien Bach
    Partita pour violon n°3 en Mi Maj BWV 1006 : 7. Gigue

    Interprètes Jaime Laredo

    Album Jaime Laredo : The complete RCA and Columbia album collection / CD 02 (2021)
    Label Sony (19439870202/02)
  • 10h33
    Sonate pour violon et piano n°1 en si min BWV 1014 : 1. Adagio
    Sonate pour violon et piano n°1 en si min BWV 1014 : 1. Adagio
    Jean-Sébastien Bach
    Sonate pour violon et piano n°1 en si min BWV 1014 : 1. Adagio

    Interprètes Jaime Laredo, Glenn Gould

    Album Jaime Laredo : The complete RCA and Columbia album collection / CD 09 et 10 (2021)
    Label Sony (19439870202/09)
  • 10h40
    Concerto pour violon n°1 en sol min op 26 : 3. Finale. Allegro energico - Presto
    Concerto pour violon n°1 en sol min op 26 : 3. Finale. Allegro energico - Presto
    Max Bruch
    Concerto pour violon n°1 en sol min op 26 : 3. Finale. Allegro energico - Presto

    Interprètes Howard Mitchell, Jaime Laredo

    Album Jaime Laredo : The complete RCA and Columbia album collection / CD 03 (2021)
    Label Sony (19439870202/03)
  • 10h47
    Sextuor à cordes n°1 en Si bémol Maj op 18 : 4. Rondo. Poco allegretto e grazioso
    Sextuor à cordes n°1 en Si bémol Maj op 18 : 4. Rondo. Poco allegretto e grazioso
    Johannes Brahms
    Sextuor à cordes n°1 en Si bémol Maj op 18 : 4. Rondo. Poco allegretto e grazioso

    Interprètes Isaac Stern, Cho Liang Lin, Jaime Laredo, Michael Tree, Yo Yo Ma, Sharon Robinson

    Album Jaime Laredo : The complete RCA and Columbia album collection / CD 17 et 18 (2021)
    Label Sony (19439870202/17)

L'équipe

Emilie Munera
Emilie Munera
Emilie Munera
Production
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Rodolphe Bruneau-Boulmier
Céline Parfenoff
Réalisation
Lisa Creppy
Collaboration
Gilles Blanchard
Réalisation