Medea, Frederick Sandys, 1968 © Wikimedia Commons / Vision of Medea, Joseph Turner, 1828 © public
Medea, Frederick Sandys, 1968 © Wikimedia Commons / Vision of Medea, Joseph Turner, 1828 © public
Medea, Frederick Sandys, 1968 © Wikimedia Commons / Vision of Medea, Joseph Turner, 1828 © public - Aucun
Medea, Frederick Sandys, 1968 © Wikimedia Commons / Vision of Medea, Joseph Turner, 1828 © public - Aucun
Medea, Frederick Sandys, 1968 © Wikimedia Commons / Vision of Medea, Joseph Turner, 1828 © public - Aucun
Publicité
Résumé

La figure de la magicienne Médée, est l’un des sujets antiques le plus souvent réécrit et enrichi depuis la version d’Euripide du 5è siècle avant Jésus-Christ. Serait-ce le pouvoir de la passion ou l’attrait de la transgression qu’elle incarne ?

En savoir plus

Petite fille d’Hélios, dieu du soleil, fille d’Aietès, roi de Colchide, et d’Idye, la plus jeune des Océanides, Médée est donc à la fois d’ascendance royale et divine. Son ancêtre Gaïa est la déesse de la terre et sa tante Circé, une puissante magicienne.

On raconte que les Agonautes parvenus dans le pays de Colchide dont le roi garde la Toison d’Or, sont sauvés des embûches d’Aietès par sa fille Médée qui tombée follement amoureuse de Jason trahit sa lignée. Elle endormit le dragon, gardien de la toison du bélier doré, la livra à Jason et à ses compagnons, puis s’enfuit avec eux, entraînant son jeune frère Absyrtos. Mais poursuivit par Aietès, les Argonautes décident pour le retarder de tuer l’enfant. Puis le déchirent et jettent ses lambeaux dans le fleuve Phase. Tandis que le père recueille les débris de son enfant déchiqueté, Médée fuit avec Jason qui lui a promis de l’épouser.

Publicité

Pélias avait envoyé Jason à la conquête de la Toison d’Or car il espérait ainsi de débarrasser de lui. Mais en son absence, Pélias pousse sa mère au suicide et tue son frère. Pour le venger, Médée à son retour fait tuer Pélias et fait croire à ses filles que si elles le découpent en morceaux et le font bouillir, il deviendra immortel. Mais après la mort de Pélias, son fils Acaste chasse Médée et Jason qui se réfugient alors en Corinthe où ils vivent heureux quelques années. Or Creüse, la fille de Créon, roi de Corinthe, n’a pas de descendance. Créon promet alors à Jason sa protection s’il accepte de l’épouser. Jason accepte mais trahit la promesse de mariage faite à Médée. Profondément blessée et saisit de fureur, celles-ci offrent à Creüse avant son mariage une tunique qui lui brûle la peau, et incendie le palais de Créon.  Ses deux ennemis morts, elle supprime le dernier lien qui la relie à Jason : elle égorge les deux enfants qu’elle a de lui.

Programme musical

Luigi Cherubini
Médée : Sinfonia
Orchestre du théâre de la Scala de Milan
Tullio Serafin, direction
WARNER CLASSIC

Giovanni Pacini
Médée : Medea vive vive o cielo (Acte II)
Jolanta Omilian, soprano
Marcello Lippi, basse
Orchestre symphonique de Savone
Richard Bonynge, direction
ARKADIA

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Giovanni Pacini
Morte all'infame (Acte III)
Jolanta Omilian, soprano
Sergio Panajia, ténor
Schola Cantorum San Gregorio Magno Trecate
Orchestre symphonique de Savone
Richard Bonynge, direction
Médée : Medea vive vive o cielo (Acte II)
ARKADIA

Luigi Cherubini
Médée : Introduction (Acte II)
Orchestre du théâtre de la Scala de Milan
Tullio Serafin, direction
WARNER CLASSIC

Luigi Cherubini
Medea : Acte 3 : Ah perfido (Beethoven)
Maria Callas, soprano
Renata Scotto, soprano
Orchestre du théâtre de la Scala de Milan
Chœur du théâtre de la Scala de Milan
Tullio Serafin, direction
EMI

Luigi Cherubini
Médée : Soffrir non posso (Acte II)
Maria Callas, soprano
Miriam Pirazinni, mezzo-soprano
Giuseppe Modesti, basse
Orchestre du théâtre de la Scala de Milan
Chœur du théâtre de la Scala de Milan
Tullio Serafin, direction
WARNER CLASSIC

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Luigi Cherubini
Médée : Dei tuoi figli la madre (Acte I)
Maria Callas, soprano
Orchestre du théâtre de la Scala de Milan
Tullio Serafin, direction
WARNER CLASSIC

Marc-Antoine Charpentier
Médée : Air funeste / Ah funeste revers (Acte V Sc 3)
Choeur des Corinthiens
Les Arts Florissants
William Christie, direction
ERATO

En savoir plus : Grandes héroïnes de la mythologie (9/10) : Médée (1/2)

En savoir plus : Grandes héroïnes de la mythologie (10/10) : Médée (2/2)