Gauche : Rosa Bonheur avec un boeuf par EL Dubufe. Droite : Rosa Bonheur : Un cheval blanc
Gauche : Rosa Bonheur avec un boeuf par EL Dubufe. Droite : Rosa Bonheur : Un cheval blanc
Gauche : Rosa Bonheur avec un boeuf par EL Dubufe. Droite : Rosa Bonheur : Un cheval blanc
Gauche : Rosa Bonheur avec un boeuf par EL Dubufe. Droite : Rosa Bonheur : Un cheval blanc
Gauche : Rosa Bonheur avec un boeuf par EL Dubufe. Droite : Rosa Bonheur : Un cheval blanc
Publicité
Résumé

Rosa Bonheur, artiste animalière, naît en 1822 à Bordeaux et parcourt le 19e siècle jusqu’à sa fin. Elle s’éteint à l’aube d’une nouvelle ère, en 1899. C’est à la fois en tant que femme libre et en tant qu’artiste, que Rosa Bonheur vit les multiples bouleversements qui secouent son siècle.

En savoir plus

Rosa Bonheur, aux côtés de Gustave Courbet, est une représentante du mouvement du réalisme en peinture, au milieu du 19e siècle. Elle choisit la représentation animalière et, à une époque où l’accès aux Beaux-Arts ou encore à l’école vétérinaire est fermé aux femmes, elle réussit sa carrière de peintre grâce à sa détermination et une vie libre assumée.
En 1865, c’est l’impératrice Eugénie elle-même qui se déplace et décore l’artiste de la légion d’honneur en déclarant : « Vous voilà chevalier. Je suis heureuse d’être la marraine de la première femme artiste qui reçoive cette haute distinction. » En 1867, elle participe à l’Exposition universelle de Paris où elle montre une toile achetée par l’Impératrice : Moutons au bord de la mer.

Dans son atelier, elle accroche le portrait du compositeur Ludwig Van Beethoven, celui qui incarne la figure Prométhéenne.

Publicité

Programmation musicale 

Ludwig van Beethoven
Symphonie n°6 en Fa Maj op 68 (Pastorale)
Orchestre Philharmonique de Berlin
Simon Rattle, dir.
Berliner Philharmoniker

Références

L'équipe

Marianne Vourch
Marianne Vourch
Marianne Vourch
Production
Dorothée Goll
Collaboration
Sophie Pichon
Réalisation