France Musique
France Musique
L'été de la Callas
L'été de la Callas
Maria Callas, photographiée en 1960 à Monte-Carlo...
Maria Callas, photographiée en 1960 à Monte-Carlo...
Mille et une voix en une seule et même femme, trilles de rossignol dans un tempérament de tragédienne... Callas est à la fois Rosina, Lakmé, Tosca, Norma et Traviata. Derniers feux, et présence éternelle.
58 min
Entre les studios parisiens, la scène de Carnegie Hall et les planches de la Scala, Maria Callas jette ses derniers feux glorieux...
Entre les studios parisiens, la scène de Carnegie Hall et les planches de la Scala, Maria Callas jette ses derniers feux glorieux...
Dernières prises de rôle - en studio (Carmen), ou sur la scène de la Scala (dans Poliuto, de Donizetti). Callas s'interroge : "Quels projets puis-je avoir? Celui de vivre encore un peu, si Dieu le veut… De chanter, ne vous déplaise. Mais chanter quoi ?"...
57 min
Photographiée ici en 1959 à Hambourg, Callas joue le rôle de sa vie sur scène - identification d'une femme au destin de grandes héroïnes tragiques...
Photographiée ici en 1959 à Hambourg, Callas joue le rôle de sa vie sur scène - identification d'une femme au destin de grandes héroïnes tragiques...
6ème épisode, où l'on saisit la diva dans deux incarnations emblématiques : Norma, le rôle de sa vie. Et Médée, que Maria Callas incarne sur scène, avant d'en fixer l'image pour le grand écran, sous l'œil de Pasolini...
57 min
Callas répétant le rôle-titre de Medea, au Covent Garden, à Londres
Callas répétant le rôle-titre de Medea, au Covent Garden, à Londres
Callas, dans les "sons diaboliques" d'une Lady Macbeth légendaire à la Scala de Milan, ou devant des milliers de spectateurs grecs, venus l'acclamer pour une soirée de concert. "Avec moi, déclare un jour la diva, ce n’est pas je pense, donc je suis. C’est je travaille, donc je suis"...
58 min
La Callas, en pleine gloire...
La Callas, en pleine gloire...
4ème épisode, d'une éblouissante Armida à une hallucinante scène de folie... "Il ne suffit pas d’avoir une belle voix, a dit un jour Maria Callas. Il faut la prendre et la mettre en mille morceaux pour qu’elle devienne capable de servir les besoins de la musique, et de l’expression".
57 min
En novembre 1954, à Chicago... Maria Callas, à l'issue d'une représentation de Norma, de Bellini.
En novembre 1954, à Chicago... Maria Callas, à l'issue d'une représentation de Norma, de Bellini.
À Maria Callas rien d'impossible... en quelques jours, une héroïne grand format, qui chante Turandot, Brünnhilde ou Aida se transforme en une parfaite interprète du bel canto, chez Bellini. C'est le miracle - et la révolution! - Callas...
57 min
Le début d'un long compagnonnage artistique, en studio et sur les scènes d'opéra : Maria Callas et le ténor Giuseppe di Stefano...
Le début d'un long compagnonnage artistique, en studio et sur les scènes d'opéra : Maria Callas et le ténor Giuseppe di Stefano...
Toute première fois ! Maria - la future Callas - chante dans une représentation d'élèves du Conservatoire d'Athènes son premier rôle d'opéra, en entier. Ici naît une diva...
57 min
Mise en scène par Luchino Visconti, Maria Callas incarne le rôle-titre d'Anna Bolena, de Donizetti, à la Scala de Milan (à gauche). La diva est au zénith de sa carrière...
Mise en scène par Luchino Visconti, Maria Callas incarne le rôle-titre d'Anna Bolena, de Donizetti, à la Scala de Milan (à gauche). La diva est au zénith de sa carrière...
Débutons en pleine lumière - et en pleine gloire : le 5 mars 1955, à la Scala de Milan, Maria Callas chante le bonheur retrouvé d’Amina, La Sonnambula de Bellini…
57 min

À propos du podcast

L'été de la Callas
L'été de la Callas
Archives sur France Musique

En huit épisodes, Stéphane Grant retrace le parcours de Maria Callas.

L'équipe