Shirine, la création de Thierry Escaich et Atiq Rahimi à l'Opéra de Lyon
Shirine, la création de Thierry Escaich et Atiq Rahimi à l'Opéra de Lyon
Shirine, la création de Thierry Escaich et Atiq Rahimi à l'Opéra de Lyon - ©Jean-Louis Fernandez
Shirine, la création de Thierry Escaich et Atiq Rahimi à l'Opéra de Lyon - ©Jean-Louis Fernandez
Shirine, la création de Thierry Escaich et Atiq Rahimi à l'Opéra de Lyon - ©Jean-Louis Fernandez
Publicité
Résumé

Pour son troisième opéra: Shirine, une féerie persane singulière, le compositeur Thierry Escaich s'est entouré du romancier Atiq Rahimi et du metteur en scène Richard Brunel, également directeur de l'Opéra de Lyon, en s'inspirant du poème "Khosrow et Shirin" datant du XII siècle.

avec :

Thierry Escaich (Compositeur, organiste et improvisateur français (Nogent-sur-Marne, 1965 - )).

En savoir plus

La création d’une œuvre est toujours un moment important pour une maison d’opéra. Quelques jours avant la première de "Shirine", troisième opéra de Thierry Escaich, toutes les forces vives de l’Opéra de Lyon sont à la tâche.
L’institution lyrique lyonnaise a toutefois l’habitude de faire entendre au public des œuvres inédites, comme ce très rare Irrelohe de Franz Schreker donné récemment à Lyon que vous pourrez écouter ce samedi 30 avril à 20h sur France Musique.
"C’est notre mission première de faire découvrir des œuvres" déclare Richard Brunel, directeur de l’Opéra de Lyon depuis septembre 2021 en remplacement de Serge Dorny, ajoutant que c’est ainsi que l’opéra peut s’inscrire dans des sujets de société.

Un dialogue des cultures

Crise sanitaire oblige, il aura fallu attendre deux ans pour enfin découvrir "Shirine", qui aurait dû être programmé sous le mandat du précédent directeur. Tiré du poème perse "Khosrow et Shirine" de Nizami datant du XIIe siècle, le récit se situe entre "Roméo et Juliette" et "Œdipe". Ce poème est lui-même tiré d’un fait historique : l’histoire d’amour entre la princesse d’Arménie et le prince perse.
Atiq Rahimi a donc puisé dans ce texte qu’il a traduit en français afin d’en écrire le livret. Le choix de ce texte semble judicieux lorsque l’on sait que ces poèmes traditionnels perses étaient écrits pour être ensuite récités accompagnés de musique : "c’était donc facile de trouver une expression lyrique pour en faire un opéra" a constaté le romancier et réalisateur.
Quant au compositeur, Thierry Escaich a puisé dans cette histoire pour créer une partition révélant tout un monde féérique où instruments classiques et instruments traditionnels se mêlent. On entend ainsi dans la fosse un duduk, une flûte belul mais aussi un instrument à percussion iranien, le tombak.

Publicité

Shirine à l'Opéra de Lyon du 2 au 12 mai 2022 et sur France Musique le 25 mai 2022

Références

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain