Olivier Mantei, directeur général de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris
Olivier Mantei, directeur général de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris
Olivier Mantei, directeur général de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris - William Beaucardet
Olivier Mantei, directeur général de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris - William Beaucardet
Olivier Mantei, directeur général de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris - William Beaucardet
Publicité
Résumé

Ce matin, Olivier Mantei nous dévoile en exclusivité la prochaine saison de la Cité de la Musique - Philharmonie de Paris. Il nous présente également ses nouvelles idées pour l'institution qu'il dirige depuis le mois de novembre, ainsi que les défis qui l'attendent dans les prochains mois.

En savoir plus

En poste depuis le 1er novembre dernier, Olivier Mantei a conçu sa toute première saison à la tête de la Philharmonie de Paris. Dévoilée officiellement, ce mardi 22 mars, la saison 2022-2023 nous réserve assurément encore de beaux concerts. Tout d’abord, on notera la venue de grandes phalanges comme l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich , l’Orchestre Philharmonique de La Scala avec son directeur musical Riccardo Chailly, l'Orchestre royal du Concertgebouw, l’Orchestre philharmonique de Munich ou encore l’Orchestre symphonique de San Francisco dirigé par Esa-Pekka Salonen.
Autre orchestre de renom, c’est l’Orchestre de Philadelphie, l’un des fameux big five qui ouvrira la saison prochaine sous la baguette de Yannick Nézet-Ségun, le chef canadien qui clôturera également la programmation de la salle parisienne, cette fois-ci à la tête de l’orchestre du MET.

Côté solistes, les grands pianistes habitués à venir se produire dans la capitale comme Arcadi Volodos, Martha Argerich et Nikolaï Lugansky feront partie de l’affiche et les violonistes tels que Janine Jansen ou encore Gil Shaham accompagneront, quant à eux l’Orchestre de Paris.
Les amateurs de grandes voix ne seront pas non plus en reste : Pretty Yende et Nadine Sierra partageront la scène le temps d’une même soirée, avant de retrouver la soprano Angela Gheorghiu ou encore la contralto Marie-Nicole Lemieux. Olivier Mantei a souhaité également mettre l’accent sur les musiques actuelles en invitant le rappeur Mc Solaar, Jane Birkin et la musicienne danoise Agnes Obel.

Publicité

Une saison bouleversée par la guerre en Ukraine

Annoncée dans la brochure, la venue du chef d'orchestre russe Valery Gergiev, proche de Vladimir Poutine, a de quoi surprendre... Invité à diriger une intégrale Chostakovitch à la tête de l'Orchestre du Mariinsky, le maestro qui ne s'est pas exprimé depuis l'invasion de l'armée russe en Ukraine, n'est vraisemblablement plus le bienvenu à la Philharmonie de Paris. Olivier Mantei nous l'assure, Gergiev ne viendra pas : "Ca nous semble évident que nous ne pouvons pas recevoir de grandes phalanges russes qui ont manifesté leur soutien au gouvernement russe ou qui n'ont pas démenti depuis mais il est tout aussi important de maintenir le lien avec la culture russe".

Les femmes à la baguette

Nous retrouverons sur le podium de nombreuses cheffes telles que Chloé Dufresne, Ariane Matiakh, Marin Alsop ou encore Laurence Equilbey. La programmation se féminise également dans les œuvres que nous retrouverons à l’affiche. On notera ainsi The Outcast, un opéra atypique d'Olga Neuwirth mais aussi différentes pièces de Kaija Saariaho qui seront jouées tout au long de l’année par l’Orchestre de Paris qui a tenu à fêter le soixante-dixième anniversaire de la compositrice finlandaise.

Références

Programmation musicale

08h48
Einstein on the beach : Knee Play 1 (Acte I) Choeur diction et claviers
Einstein on the beach : Knee Play 1 (Acte I) Choeur diction et claviers
Philip Glass
Einstein on the beach : Knee Play 1 (Acte I) Choeur diction et claviers
Album Einstein on the beach (1979)
Label CBS (M4K 38875/1)

L'équipe

Jean-Baptiste Urbain
Jean-Baptiste Urbain